Ecrit par l’auteure irlandaise Lucinda Riley. Publié aux éditions Charleston le 12 mai 2015

Un grand merci aux éditions Charleston pour leur confiance !

Résumé

« À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.
Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie. »

Mon avis

Mon site ne regorge pas beaucoup de romance et de grandes sagas littéraires. C’est donc presque une première pour moi de vous présenter ce genre d’ouvrage. J’ai lu énormément d’avis positifs sur ce roman et constaté un grand engouement auprès des Editions Charleston que je ne connaissais pas. Un grand merci à eux de m’avoir fait découvrir, et leur maison et cette superbe histoire.

Nous découvrons une histoire qui repose sur la constellation des sept sœurs, vous pourrez retrouver tout l’univers de l’auteure ICI, un site dédié à cette saga.

Pa Salt est un homme d’affaire qui va recueillir sept petites filles abandonnées, au quatre coins du monde. Avant sa mort, il fait érigée au cœur des jardins de sa splendide demeure une sphère armillaire où se trouve gravées les coordonnées de chaque lieu de naissance près des prénoms de ses filles. Chacune pourra ainsi trouver si elle le souhaite, ses origines. Une petite lettre est distribuée à chacune d’elle avec un indice sur son passé.

Nous commençons la saga avec Maia d’Aplièse, l’aînée des sept sœurs. C’est une femme extrêmement touchante et tourmentée, elle m’a beaucoup émue. Son propre passé est triste et une immense culpabilité repose sur sa conscience. Difficile pour elle d’assimiler en plus le passé tourmenté de ses aïeux. Nous voyageons avec elle au Brésil, sur la trace de ses ancêtres, notamment aux côtés d’Izabela, son arrière grand-mère. Le roman alterne entre l’histoire présente de Maia et celle d’Izabela. Cette dernière a vécu un grand nombre d’aventures, elle a été embarquée dans un tourbillon d’amour, de haine, de soumission et de résignation. Une histoire envoûtante que vit Maia, indices après indices, auprès d’un auteur brésilien très séduisant 😉

J’ai vraiment été chamboulée par tous les événements qui arrivent les uns après les autres, il est inconcevable de s’ennuyer ! J’ai également été enchantée de découvrir l’histoire du Brésil à travers une si belle plume. Nous voyageons entre les coutumes aristocrates de Rio et la décadence des artistes à Paris dans le quartier de Montparnasse. Nous découvrons Paul Landowski, sculpteur du Christ Rédempteur et l’ingénieur brésilien Heitor Da Silva Costa. A travers eux, nous assistons à la naissance d’un symbole.

Cette saga mériterait vraiment un visuel, on l’imagine très bien en épopée télévisée !

L’histoire de Maia est très riche, nous avons notre dose d’amour, d’amitié et de découvertes incroyables. J’attends la suite avec impatience, un réel coup de cœur pour moi !

5_coeurs