Ecrit par l’auteur français Christophe Gresland. Publié aux éditions City le 28 septembre 2016.

Un grand merci à l’auteur et la maison d’édition pour cette rafraîchissante lecture.


Résumé

« La trentaine épanouie, Athéna a vraiment une vie trop géniale. Enfin, façon de parler… parce que sa vie est surtout très compliquée. Entre son fils Stan, le petit prodige qu’elle a eu très jeune avec un guitariste agité, et son job de journaliste, il est parfois difficile de faire face ! Et voilà que sa rédactrice en chef lui donne une mission de taille : interviewer Charles de Brissac, romancier et futur prix Nobel de littérature. Mais l’homme est tellement secret que pour obtenir un rendez-vous, elle va devoir jouer de tous ses charmes et de son intelligence. Un mystérieux informateur lui révèle alors que l’écrivain dissimule pas mal de zones d’ombre dans sa vie. Et son secrétaire particulier n’est pas très net non plus avec sa tête de mafieux. Les incidents se multiplient autour de Tina et tout se détraque, au point de révolutionner sa vie… pour le pire et, surtout, pour le meilleur ! »


Mon avis

Après avoir adoré son premier roman « Trop curieuse ! » qui relatait l’histoire d’une jeune maman spécialiste des coquillettes jambon, prise dans une incroyable aventure, je fus joie lorsque l’auteur m’a proposé son second récit !

« Trop géniale ! » raconte l’histoire d’une jeune femme, Tina, journaliste avec un physique à se damner empêtrée dans une forte enquête avec son adolescent de fils, Stan, grand amateur de photographie. Elle est missionnée par son journal, le tourne-page, pour dresser un portrait élogieux d’un célèbre écrivain octogénaire : Charles de Brissac. Romancier et futur prix Nobel. De Brissac semble cependant avoir des secrets et son majordome au comportement suspect n’est pas à ignorer non plus !

Les personnages de ce roman ont des personnalités bien campé et une psychologie forte et bien travaillé. Athéna, alias Tina, est belle, rebelle, en marge de la société dont elle ne soutient pas les codes. Elle a été maman très jeune, a élevé son fils seule sans l’aide de son acariâtre de mère. A trente-deux elle n’ignore rien de ses charmes et en joue. Son fils la fait d’ailleurs passer pour sa sœur et ne l’appelle quasiment jamais maman. J’admets ne pas avoir tellement apprécier cette relation tantôt fusionnelle et tantôt distante. Les réparties et joutes verbales entre ces deux protagonistes sont drôles mais le côté mère-copine je n’ai pas trop adhéré. En revanche j’ai beaucoup apprécié sa mère, elle est froide et rabat-joie mais elle m’a bien fait rire, tout comme son petit monstre de quatre ans, petit frère de Tina.

Tout comme dans son premier roman, l’auteur s’immisce parfaitement dans la peau d’une femme, il décrit les émotions à la perfection et sa plume est de celle qui nous font passer un joli moment de détente. On ressent d’ailleurs qu’il a mit beaucoup de sa propre personnalité dans cette intrigue. Nous avons Le tourne-page, site actuel de l’auteur qui met en avant une très bonne base de données pour ceux qui rechercheraient une bonne lecture. Mais nous avons également l’amour débordant de Tina pour les livres qui inondent son appartement ! J’apprécie lorsque je lis, de retrouver au travers des lignes un peu de l’auteur, cela prouve qu’il y a vraiment mis tout son coeur.

L’intrigue de ce roman est prenante, palpitante et Tina est tellement obsédée par ses découvertes qu’elle ne lâche pas l’affaire avant d’avoir tout résolu. Elle a en commun avec l’héroïne de « Trop curieuse ! », son obstination. Un trait de caractère que j’aime beaucoup et dans lequel je me retrouve un peu 🙂

C’est une deuxième bonne découverte pour moi que je vous recommande avec plaisir !