Roman écrit par l’auteur polonais Marek Halter. Publié aux éditions Robert Laffont le 05 février 2015

Je remercie très chaleureusement les éditions Robert Laffont pour ce partenariat. 

Résumé

« Fatima a promis à sa mère mourante, Khadija, de protéger Muhammad et de veiller sur lui. Elle prend sa mission très au sérieux. Quand  » Muhammad le Messager « , celui qui parle sous la dictée de l’ange Gabriel, est menacé par les polythéistes de La Mecque, Fatima déjoue une première tentative d’assassinat. Mais l’existence dans la cité devient vite trop dangereuse pour le Messager d’Allah et ses fidèles, persécutés. En l’an 622, accompagné de Fatima, il conduit les premiers croyants à Yatrib –; cette émigration, l’Hégire, marque le début du calendrier musulman. À Yatrib, Muhammad est accueilli par la communauté juive, qui reconnaît dans son enseignement l’héritage d’Abraham et de Moïse. Bientôt, Muhammad épouse Aïcha, la très jeune fille d’Abu Bakr, son plus proche compagnon. Il s’assure ainsi une nouvelle alliance, lui que les clans les plus puissants ont abandonné. Aïcha n’est qu’une enfant, pourtant Fatima se sent trahie. D’autant que, malgré son désir de rester libre pour accomplir sa mission, elle est mariée à Ali, l’un des fils adoptifs de son père. Enfermée dans son rôle d’épouse et de mère, elle se sent inutile. Après la naissance de son premier garçon, Hassan, elle reprend sa place de protectrice auprès de Muhammad. Mais déjà se dessine l’inévitable conflit qui continue à diviser le monde musulman. Qui sera l’héritier du Prophète ? La lignée d’Hassan, dont se réclament les chiites ? Ou celle d’Abu Bakr, le père d’Aïcha, dont se réclament les sunnites ? »

Mon avis

Majestueux. Ce roman est digne d’un maître. J’ai été époustouflée par la qualité de l’écriture, par les incroyables connaissances que doit avoir l’auteur. Il maîtrise son sujet à la perfection et réussi à nous divertir autant qu’à nous instruire en seulement 340 pages.

Ce roman traite bien évidemment de la Religion. C’est le fil conducteur de ce livre, la naissance du Coran par les paroles et les actes du prophète d’Allah : Muhammad. Or, il est accessible à tout les lecteurs, il ne vise pas les croyants ou les non-croyants. C’est un récit que l’on peut lire comme une simple fiction, une grande épopée familiale et guerrière. Selon moi il est quand même intéressant de considérer ce roman, certes comme une fiction mais basée sur des faits historiques que nous ne pouvons pas ignorer. Et si vous êtes curieux et ouvert d’esprit vous apprendrez énormément de choses vraiment intéressantes sur les fondements de l’Islam, une religion extrêmement importante en France. C’est une chance que nous donne Marek Halter, que de pouvoir connaître et comprendre son voisin.

Un autre point extrêmement positif et innovant, c’est de raconter la Religion par le biais des femmes. C’est ce qui m’a immédiatement séduite. Ces femmes de l’ombre qui pourtant ont probablement été d’un immense soutient auprès de leur mari, fils ou cousin. Que ce soit dans cette trilogie là ou dans celle qui traite du christianisme, Marek Halter nous ouvre des portes sur des personnages qu’on ne connait pas ou peu.

Dès le départ on est plongé dans l’histoire, on voyage également beaucoup! L’auteur à ce don de nous propulser au travers de chaque page dans des contrées lointaines et chaudes. Ce livre est un réel dépaysement !

De plus, les personnages ont des personnalités affirmées. Il est vrai qu’on peu se perdre et confondre au début tel personnage et tel autre mais la lecture s’organise vite et l’on distingue aisément les deux camps par la suite. Fatima, la fille préférée de Muhammad, est un personnage que j’ai trouvé très contemporain, voire même très européen dans sa façon d’agir, surtout à cette époque là où les traditions étaient encore plus respectées qu’aujourd’hui. Il est donc facile de s’identifier à elle. C’est une guerrière, qui s’habille en homme et porte sa nimcha à la ceinture. Elle galope comme un guerrier et non en amazone, son unique souhait est de protéger son père. Lorsqu’elle se retrouve mariée et forcée de se comporter comme une femme, une épouse et une mère c’est une période très difficile pour elle. C’est également la partie du roman qui m’a un peu agacée, par moment on aimerait la secouer et la forcer à sourire un peu. Cependant j’ai beaucoup aimé cette partie là car on a un aperçu de la vie des femmes en communauté.

En bref c’est un roman qui met la femme à l’honneur, une magnifique fresque historique très bien romancée. L’auteur ne prend aucun partie, il ne juge pas. Il nous relate simplement, de façon très humble et digne la naissance d’une religion. J’ai vraiment hâte de lire la suite !

4_coeurs