Ecrit par l’auteure américaine Maggie Mitchell. Publié aux éditions Préludes le 04 mai 2016.

Un grand merci aux éditions Préludes pour cette belle découverte

Résumé

«  »Tout le monde nous croyait mortes. Nous avions disparu depuis près de deux mois. Que pouvait-on encore espérer ? » L’été de leurs douze ans, Loïs et Carly May ont été kidnappées et séquestrées dans un pavillon de chasse pendant six semaines. Vingt ans plus tard, Loïs enseigne la littérature britannique au sein d’une petite université de New York, et Carly May peine à relancer sa carrière d’actrice à Los Angeles. Le scenario d’un film, dont l’intrigue est semblable à ce que les deux femmes ont vécu, va de nouveau les rapprocher. Cette étrange coïncidence les confrontera aux fantômes d’un passé qui les hante. »

Mon avis

J’ai mis du temps avant de me plonger dans la lecture de ce roman et pourtant j’ai été captivée ! Une très jolie découverte !

L’intrigue nous présente deux personnages, dont nous avons les points de vue à tour de rôle sous forme de mini-chapitre. Loïs et Carly May (ou Chloé). Ces deux jeunes femmes nous racontent l’été de leur douze ans, période où elles se sont faites enlever par un bel homme, la quarantaine, et séquestrées durant six semaines dans une cabane au fond des bois. Cette période de leur vie est beaucoup plus complexe que ce que l’on pourrait croire, nous n’avons pas affaire à deux otages sauvées in-extremis du pire. Non, nous avons affaire à deux adolescentes, qui chacune à leur manière ont développé le Syndrome de Stockholm envers leur ravisseur.

Ce syndrome apparaît parfois chez certains otages. Ceux-ci développent un sentiment positif vis à vie de leur kidnappeur, de l’empathie, voire de la sympathie. A condition que la victime ne perçoivent aucun sentiment de haine de la part de son geôlier.

Loïs est aujourd’hui professeure, écrivain dans l’ombre d’un roman qui retrace son parcours de manière beaucoup plus romancé. Elle est discrète et nous souhaite pas connaître la notoriété de l’écrivain, elle ne souhaite pas se retrouver de nouveau face aux caméras et aux articles de presse. Mais écrire fut pour elle un exutoire. Jusqu’au jour, où l’un de ses élèves va développer à son égard une obsession malsaine, ayant fait le rapprochement entre la femme professeure et la femme auteure. Loïs va également voir son roman adapté au cinéma avec pour actrice secondaire, Chloé, ou plutôt Carly May de son vrai nom. Cette dernière à réussi à laisser son ancienne vie de côté, ainsi que sa famille, et jusqu’à sa propre identité. Très peu de personnes connaissent son secret. Le destin va les réunir sur le tournage du film, dans une forêt, aux abords de la réplique de leur cabane il y a de cela une vingtaine d’années.

Ces deux personnages narrent leur expérience et reviennent dessus avec un point de vue adulte. Il n’est pas question ici d’un thriller haletant avec un trop plein d’action et un surplus de suspens. Maggie Mitchell a choisi de privilégier la psychologie de ses personnages et de faire ressentir au lecteur tout le malaise de cette situation ambiguë qu’elles ont vécu. J’ai beaucoup apprécié ma lecture et je le recommande vivement à ceux que ce thème intéresse. J’avais lu quelques chroniques négatives, comme quoi, ne jamais se fier aux avis des autres !

4_coeurs

Maggie Mitchell