Ecrit par l’auteure française Gwenaële Barussaud. Publié aux éditions Rageot le 17 janvier 2018.

Un grand merci à la maison d’édition et NetGalley pour cette superbe lecture !

Résumé

« En 1869, Léo Desilles, une jeune ouvrière, apprend qu’elle est la fille de riche Parisiens. Afin de les approcher, elle devient bonne à Saint-Germain. Dans le même temps, elle rencontre Emilien, un journaliste républicain qui la trouble et lui fait découvrir une nouvelle liberté. »

Mon avis

Ce roman fut un énorme coup de cœur ! Et pourtant, la couverture, ni le titre, ne m’inspiraient beaucoup. Mais moi, dès qu’un roman commence par l’année 1800 dans son résumé, je veux le lire !
Nous faisons la rencontre de Léonore, une jolie jeune fille de 18 ans qui travaille depuis ses 12 ans une usine de chocolat extrêmement réputée. Lorsque le patron reçoit une nouvelle médaille pour le mérite commercial de son entreprise, la nouvelle tombe : une délégation de 10 ouvriers va l’accompagner dans la capitale, aux Tuilerie. Ils seront présentés à l’Empereur Napoléon III lui-même ! C’est après avoir vu son nom sur la liste des heureux gagnants, que Léonore va apprendre la vérité sur sa naissance. Elle n’est pas née dans la pauvreté. Elle est issue de la bourgeoisie et à été confiée à une nurse pendant 3 ans. Et n’a jamais été récupérée par ses parents, de riches aristocrates parisiens.
Ce voyage dans la capitale est son unique chance de retrouver sa véritable famille. Mais tout ne se déroule absolument pas comme prévu et la jeune fille va vivre de nombreuses péripéties !
Ce que j’ai vraiment adoré dans ce récit c’est la description historique de Paris en cette période troublée. Les révoltes contre Napoléon III sont vives et les journaux portent la voix du peuple. Des morts sont à déplorés, nous aurons même le privilège d’assister à un procès ! Il faut dire que Léo rencontre Emilien, un jeune militant républicain. Les classes sociales sont bien décrites également, nous voyons la fissure entre ces deux mondes. Léo est une sorte de trait d’union, elle qui apparient aux deux.
En dehors de Paris et de sa banlieue, il est aussi question de Guernesey, l’île des proscrits où vit Victor Hugo. Vous l’aurez compris, ce premier tome est extrêmement riche ! L’auteure à une plume immersive et visuelle qui m’a conquise dès les premières pages !
Par ailleurs, on s’attache très vite à nos personnages, principaux comme secondaires ! L’intrigue est bien menée, rapide mais il n’en fallait pas plus ! Je pense qu’à partir de 10 ans, les jeunes lecteurs vont se régaler ! Il n’y a aucun temps morts et beaucoup de revirements de situation !
Un premier coup de cœur pour 2018 que je recommande à tous !