Ecrit par l’auteure italienne Cristina Caboni – Publié aux éditions Presses de la Cité le 21 janvier 2016.

Un grand merci à Presses de la Cité pour cette merveilleuse lecture !

Résumé

« Quand Elena, vingt-six ans, surprend son petit ami avec une autre dans la cuisine du restaurant dont ils ont tous deux la gestion, son univers s’écroule. Elle, qui pensait avoir enfin trouvé l’équilibre après une enfance malheureuse, doit maintenant affronter la vie seule et cesser d’avancer avec des oeillères. Il est temps qu’elle accepte son don, celui que chacune des femmes de sa famille s’est transmis au fil des siècles : la capacité à traduire les sentiments et les atmosphères en parfum. Elle quitte alors Florence pour s’installer à Paris, où elle est recrutée par un parfumeur de renom. Et, quand elle fait la rencontre du mystérieux Cail McLean, le bonheur semble enfin à portée de main. Pourtant… »

Mon avis

J’ai souhaité lire ce roman car je trouvais la couverture vraiment belle et l’histoire me semblait originale. J’avais un peu peur tout de même à tomber dans une romance un peu trop mièvre moi qui n’aime pas trop cela mais j’ai été très agréablement surprise !

Ce roman retrace l’histoire d’une jeune femme un peu déboussolée, Elena Rossini, descendante d’une grande famille de parfumeuse. Cette jeune femme a vite perdu ses repères lorsqu’un jour, elle surprend son fiancé dans les bras d’une autre femme, le choc est rude et s’envolent tous ses rêves de famille et de bonheur. C’est grâce à sa meilleure amie Joséphine qu’elle reprend sa vie en main. Grâce à la jeune femme, elle acquiert un joli petit appartement dans un coquet quartier parisien et se fait embaucher dans un grand magasin de parfum qui créé également des essences sur place. Sa vie reprend des couleurs et sa passion pour la création des parfum refait son apparition petit à petit. Elle a longtemps rejeté l’amour des parfum, qu’elle considérait comme un fardeau familial, avant de se rendre compte qu’il s’agissait là peut-être de son destin. Comme ses ancêtres avant elle, elle se lance alors dans la quête du Parfum Idéal, celui que créa des décennies auparavant son aïeule Béatrice Rossini.

Dans son parcours elle rencontre un mystérieux voisin, Cail McLean un hybridateur de roses. Entourée de ses amis et de ce bel homme, elle finira par prendre son destin professionnel en main (chut ! vous découvrirez comment !) et le succès est au rendez-vous ! Malheureusement, les déboires amoureux restent encore un peu trop présents à son goût !

Ce roman met beaucoup en avant le métier de parfumeur, que j’ai découvert et qui m’a passionné ! Il ne s’agit pas seulement d’une romance, l’intrigue repose beaucoup sur les senteurs, sur les couleurs, la passion… On ressent les effluves des parfums créés tellement les descriptions sonnent juste ! La complexité des relations humaines, qu’elles soient familiales, amicales ou amoureuses sont également très développées ici. Il y a peu de protagonistes hormis Elena, Cail et Jospéhine mais chacun apporte quelque chose d’important à l’histoire, ce qui permet au lecteur de s’immerger totalement dans sa lecture.

Je le recommande vivement à toutes les personnes qui ont des rêves plein la tête car à force d’y croire on se rend compte qu’ils peuvent très bien se réaliser…

4_coeurs

rétro-femme-de-dessin-animé-avec-le-parfum-18063041