Ecrit par l’auteure française Laëtitia Langlet. Publié aux éditions Sharon Kena le 22 mars 2016.

Un grand merci à la maison d’édition pour avoir organisé le concours qui m’a permis de lire ce roman.

Résumé

« Le jour de ses 22 ans, Stella a un terrible accident de voiture. Quand elle se réveille le lendemain à l’hôpital, sa vie bascule à tout jamais en apprenant que sa sœur jumelle a disparu. Stella va devoir partir à sa recherche tout en surmontant l’inexplicable, depuis qu’elle a ouvert les yeux dans cette chambre d’hôpital, elle voit et ressent des choses qu’elle ne devrait pas. Hallucinations ? Résultat du choc post-traumatique ? Phénomènes paranormaux ? Entre secrets et mensonges, un nouveau monde qu’elle ne soupçonnait pas va s’ouvrir à elle. Aura-t-elle le courage d’aller jusqu’au bout de sa quête pour découvrir la vérité ? »

Mon avis

J’ai eu la chance de découvrir ce roman et son auteure grâce à un concours sur les réseaux sociaux et je ressors ravie de cette expérience ! C’est toujours un plaisir d’avoir affaire à une maison d’édition que l’on connaît peu et de découvrir de nouvelles plumes. Laëtitia Langlet fait partie de ces écrivains très proches de leur public, c’est vraiment un régal de les encourager dans cette voie, surtout lorsque le roman est à la hauteur des attentes du lecteur ! Ce fut le cas pour moi avec Le jour et la nuit.

Nous rencontrons Stella, une jeune femme de vingt deux ans qui a une sœur jumelle se prénommant Lucia. Toutes deux sont les héritières de l’empire pharmaceutique de leurs parents décédés trois années auparavant. A l’aube de leur anniversaire, alors qu’elles se rendent en Bretagne chez leur oncle et leur tante, leur chauffeur attitré perd le contrôle du véhicule et le drame commence. Le malheureux est tué sur le coup, tandis que Stella est secourue in-extremis. Elle s’en sort cependant très bien au vue des événements, seule ombre au tableau, sa sœur jumelle est portée disparue. Stella sait qu’elle peut compter sur Julien, son meilleur ami pour mener l’enquête, ainsi que sur les proches amis de ses parents mais d’autres faits étranges font leur apparition. La jeune fille développe des prédispositions troublantes envers son entourage : elle aperçoit une aura de couleur différente pour chaque personne rencontrée, allant du rouge au jaune en passant par le vert. Elle développe également un sens de l’empathie extraordinaire, elle sait les traits de caractère de chacun et peut deviner si ce sont de bonnes ou mauvaises personnes. A cela s’ajoute un don de télékinésie mal contrôlé mais qui semble prendre beaucoup de place dans le quotidien de la jeune femme.

Au fur et à mesure des pages tournées, le lecteur se prend au jeu, il n’y a pas de temps morts, les rebondissements nous surprennent sans cesse. La plume est fluide et l’intrigue prend de plus en plus de consistance. Le suspens est également au rendez-vous jusqu’à la dernière page. L’auteure nous entraîne dans un monde fantastique que l’on ne soupçonne certainement pas d’emblée ! Le seul bémol, pour ma part, c’est que je m’attendais à un dénouement de l’intrigue davantage axé sur l’aspect paranormal de ces dons, peut-être ayant un lien entre la vie après la mort. La direction prise par Laëtitia Langlet est différente de ce à quoi je m’attendais mais ce fut tout de même une bonne surprise que de découvrir le monde mystérieux de la famille de Stella (chut !!) Car les deux jeunes femmes, bien que très différentes l’une de l’autre (d’où le titre) forment une seule entité. Beaucoup d’espoir repose sur leur gemellité, il est donc primordial de retrouver Lucia saine et sauve.

Les personnages sont très attachants, Stella est une jeune femme blonde et svelte au caractère bien trempée, elle n’hésite pas à braver la surveillance de la police et de ses gardes du corps pour mener ses propres investigations. D’autant que Julien n’est jamais loin ! J’ai trouvé que les termes « meilleur ami » étaient beaucoup trop présents dans le texte mais rien de bien grave ! Il n’est pas stéréotypé comme j’ai pu le lire dans d’autres avis, il m’a parut très humain. Le genre d’ami ou d’amant parfait 😉 Ce sont les protagonistes principaux mais aucune personnage secondaire n’est à supprimer non plus. Chacun apporte à l’intrigue les clefs de la compréhension finale !

C’est en tout cas une saga que j’aurais grand plaisir à continuer d’autant que la plume de l’auteure me paraît riche d’inventer beaucoup de choses ! Une très bonne lecture pour moi !

4_coeurs

Laëtitia Langlet

Laëtitia Langlet