Nouvelle de Guillaume Duhan. Publiée aux éditions Maryshair le 05 mai 2014.

Un grand merci à l’auteur pour la découverte de sa nouvelle


Résumé

« Hanté par le suicide de sa petite amie, Alexandre décide de rejoindre sa maison secondaire afin de faire son deuil. Sur la route, il est victime d’un accident. Il se réveille dans la demeure du « Clairvoyant », mystérieux personnage secondé par son majordome. Mais bientôt, il apprend que tout est fait pour qu’il ne puisse s’échapper… »


Mon avis

Voilà dont la première nouvelle que je chronique et je suis ravie que ce soit celle de Guillaume Duhan !

Nous faisons la rencontre d’un jeune homme, Alexandre, avant et après son accident de voiture. Au volant c’est un homme bouleversé et désespéré, à son réveil c’est un homme perdu. Perdu au beau milieu d’un paysage désolant sous la tempête, dans un manoir où vivent deux hommes : Le Clairvoyant et son majordome. Perdu psychologiquement, ses blessures autant physique que mentales l’empêchent d’avancer, de fuir.

Durant tout le récit, l’auteur nous oppresse de plusieurs façons, d’abord à cause de ces deux hommes vivant en ermites. Nous ne savons rien d’eux, ils s’occupent d’Alexandre, le soigne mais ont des secrets. Ils sont étranges et Alexandre ne sait jusqu’à quel point il peut leur faire confiance.  Le Clairvoyant, ancien médecin, est peu présent mais il dégage une force de caractère qui ébranle notre jeune diplômé en journalisme. Le majordome, quant à lui, est entièrement dévoué à son « Maître ». J’ai trouvé un peu dommage que la passion journalistique d’Alexandre ne soit pas davantage dévelopée, peut-être que cela aurait facilité la compréhension du dénouement final.

Une autre façon de nous mettre mal à l’aise : la petite touche surnaturelle et de l’ordre du rêve. Alexandre est hanté par le suicide de sa petite-amie, il la voit : blanche et irréelle, flottant dans les bois sombres sous la pluie. Il fait également beaucoup de cauchemars, racontés au gré de l’intrigue par des chapitres qui leur sont propres. On joue un peu entre le point de vue d’Alexandre le réveillé et Alexandre l’endormi mais ces rêves nous aident à comprendre beaucoup de choses.

Le surnaturel est à son apogée au moment du dénouement final. Après avoir reposé ma tablette il m’a fallu quelques minutes de réflexions pour bien saisir la portée du texte car rien n’est réellement explicite mais j’aime les écris qui font travailler un peu mes méninges.

C’est une nouvelle entre thriller et paranormale qui m’a beaucoup plu et qui aurait mérité d’être encore plus développée. La plume est fluide et l’auteur manie habilement les rebondissements et le suspens pour maintenir notre curiosité jusqu’au bout ! Je la recommande donc sans hésiter au plus grand nombre ! Mon autre petit bémol c’est la couverture qui ne m’a pas d’emblée interpellée alors que le texte est réellement bien construit et très prometteur.