Ecrit par l’auteur Jean-Luc Marcastel. Publié aux éditions Flammarion Jeunesse le 10 mai 2017.

Résumé

« Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans les ombres ; et il y a cette force qu’il ressent au plus profond de lui…
Alors que les mondes s’affrontent, Nathan est le seul à pouvoir réconcilier les hommes et apaiser les conflits. »

Mon avis

Ce roman me tentait depuis un long moment alors j’étais ravie d’enfin pouvoir en tourner les pages ! Je n’avais pas trop apprécié la saga Faërie de cet auteur mais l’intrigue de celui-ci semblait tellement palpitante !
J’ai mis un petit moment à m’immerger dans l’histoire, quelques difficultés avec la narration : phrases trop longues surtout, mais j’ai vite été happée par l’intrigue. Pour mon plus grand plaisir !
Nous rencontrons donc Nathan et Félix, deux étudiants de l’école hôtelière de Toulouse, engagés dans l’Auberge entre les Montagnes pour les vacances d’été. Mais dès les premières pages, nous comprenons, comme Nathan, que des événements incompréhensibles se déroulent dans ces lieux reculés.
Il est question ici d’homme animal ; de créatures drôles ou malfaisantes, toutes plus étranges les unes que les autres. Il est question de portes inter-dimensionnelles, de peuples en guerre ou sur le point de ce réconcilier. Et au milieu de tout ça : une auberge pas comme les autres, et la cuisine ! L’auteur, je l’ai découvert avec surprise, à une plume « visuelle ». Il est très facile d’imaginer les créatures telles qu’il les a sans doute pensées. Par ailleurs, les illustrations des personnages principaux, de Lucas Durkheim, au début et à la fin, nous aident à cerner l’ambiance du roman 🙂
J’ai beaucoup aimé tout l’univers que l’auteur a su créer en s’inspirant d’éléments réels. L’imagination est sans frontière et sans limites quant aux mondes parallèles et aux créatures qui les habitent. Les personnages sont attachants et amusants. J’ai beaucoup aimé le maître hôtelier qui n’est autre que l’oncle de Nathan et la jeune formatrice qui accompagne nos deux amis dans le labyrinthe que forme l’auberge. Au gré des chapitres et des nouvelles figures monstrueuses que rencontre Nathan, ce dernier évolue considérablement. Timide et naïf au départ, il devient audacieux et se libère des codes établis. C’est un héros en devenir que nous offre ce premier tome.
Hormis la richesse du genre fantastique, l’auteur aborde de nombreuses valeurs essentielles dans la littérature jeunesse. Je pense à l’amitié, de longue date entre Félix et Nathan. Je pense aux relations familiales et au poids qu’implique un héritage. Je pense à l’amour…
Ce tome est introductif et me laisse penser que la suite sera encore plus intéressante ! Mon seule bémol est la durée de l’affrontement entre nos trois compagnons et l’aranha. J’aurais aimé moins de chapitres sur ça et plus de découvertes ailleurs. Mais pour une mise en bouche pour les jeunes lecteurs, je pense que c’est bien dosé 🙂 Petit plus pour la fin du roman, un savant mélange de dialogues et de recettes à réaliser 😉
Je vous recommande chaudement ce tome 1 : Périls en cuisine ! Le tome 2, Embrouilles au menu, est prévu me semble-t-il pour la Saint Valentin 😉 A vot’ bon cœur messieurs dames 😛