Ecrit par l’auteur français Jean-Paul Sermonte. Publié aux éditions du Moment le 04 mai 2016.

Un grand merci aux Editions du Moment pour cet ouvrage

Résumé

« Le cercueil du poète a été dérobé. Le pays tout entier est en émoi et la police, sous tension. L’enquête a été confiée à une jeune policière, qui trouve recours auprès d’un spécialiste de Brassens, à cheveux blancs et au caractère bourru. Deux tempéraments fiers, chatouilleux et irritables, mais contraints de s’entendre pour résoudre le mystère de la tombe profanée. Un voyage dans le monde de la chanson francophone, du suspense, de l’humour : un instant de Brassens. »

Mon avis

J’ai reçu ce roman en service de presse par surprise, je ne m’y attendais pas. C’est toujours un immense bonheur de recevoir un livre que l’on a pas demandé, cela permet parfois de découvrir un auteur ou un genre un peu différent de ce dont on a l’habitude.

Ce court récit de 181 pages est essentiellement consacré à Georges Brassens. C’est une fiction qui retrace la disparition de la tombe du chanteur et l’émotion qui s’empare alors de toute la population française. Les journalistes sont sur le qui vive, la police donne presque plus d’intérêt à cette disparition qu’à un assassin jusqu’ici activement recherché. Les associations crient au scandale, il est inconcevable de pouvoir profaner la sépulture d’une telle idole. Ainsi la passion Brassens renaît des cendres de celui-ci.  Comme le sous-entend l’un des protagonistes du roman, il faut malheureusement que ce genre d’événement ait lieu pour les gens rendent hommage à sa musique.

Les deux personnages principaux sont l’enquêtrice et un passionné de Brassens qui va l’aider à comprendre ce que veulent les ravisseurs du cercueil. C’est une femme déterminée, plus soucieuse de l’assassin sur lequel elle enquêtait que de la profanation de ce caveau. Lui ne comprend pas cet acte mais est heureux d’avoir l’occasion de partager sa passion pour cette musique. Elle a 35 ans et lui 50 mais Brassens risque d’être celui qui rapprochera ces deux esseulés. Les personnages sont attachants, sur les routes du chanteurset au gré de ses chansons ils vont apprendre à se connaître. Ce n’est pas seulement Georges Brassens qui est mis à l’honneur mais la passion de la musique en particulier et les relations humaines en général.

Personnellement, Brassens n’a pas bercé mon enfance et je suis totalement indifférente à son oeuvre. Cependant, j’admets que j’ai découvert une très belle plume, les paroles de ses chansons qui sont citées au fur et à mesure des pages, sont très émouvantes. Bien que j’ai trouvé qu’il y en avait parfois un peu trop. L’auteur dévie un peu de son intrigue principale pour des dialogues secondaires qui n’apportent pas grand chose à l’histoire ni aux personnages. Des diatribes que j’ai parfois un peu survolé.

Cependant, le ton léger et mordant de ce récit a réussi à me convaincre. La plume est très accessible et le roman se lit rapidement. Je suis heureuse d’avoir pu lire quelque chose de totalement nouveau dans mon univers littéraire et je recommande ce roman à tout type de public, passionné ou non de l’univers musical de Brassens.

3_coeurs

Georges Brassens