Ecrit par l’auteur français Jean-Marc Dhainaut. Publié aux Editions Taurnada le 29 juin 2017.

Un grand merci à la maison d’édition pour cette lecture.


Résumé

« Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ? »


Mon avis

J’aime beaucoup les histoires un peu paranormales bien que je n’en lise jamais ! J’aime ces histoires à la télé et au cinéma mais je redoute toujours que la lecture de ce genre littéraire me fasse un peu déchanter. J’ai lu un roman de Richard Matheson (La maison des damnés) qui m’a fait changer d’avis. Ici j’ai également été très agréablement surprise.

L’intrigue nous présente une intrigue somme toute un peu banale, au premier abord seulement. La famille est typique, il y a des conflits et quelques bizarreries, quant à notre « chasseur de fantômes », c’est un homme pragmatique malgré son métier, lui même un peu blasé de n’avoir pas de réelles enquêtes. Il l’avoue lui-même, les visions de fantômes sont généralement plus liées à la psychologie fragile d’un habitant plutôt qu’à une réelle manifestation. Par ailleurs, le décors est vraiment cliché : le manoir ! Extrêmement bien décrit par l’auteur, on s’y croirait ! Alan, notre spécialiste est également déçu de se retrouver face à cette maison tirée d’un film à suspens. Il sera bien surpris ! Et vous aussi !!

Car la maison possède bien des âmes perdues. Je n’ai pas trouvé que c’était un roman effrayant, il y a du suspens, des phénomènes étranges et inexpliqués mais je n’ai pas eu de frissons ! Ils ne m’ont pas manqué non plus car pour une fois l’intrigue pousse plus loin que ce que ce genre littéraire offre souvent. Les fantômes deviennent attachants car leur histoire est triste et émouvante. L’auteur nous distille des détails tout au long de l’histoire, on se doute que la clef réside dans des événements liés à la première guerre mondiale. C’est là la force du livre. La fin est belle et poignante et nous prend malgré nous totalement au dépourvu. 

C’est un roman que je recommanderais à tout type de public, l’écriture est fluide, tout est bien dosé : les description, la psychologie des personnages… J’ai peut-être trouvé que Alan expliquait un peu trop les choses, un petit côté mielleux qui m’a un peu dérangé mais qui ne m’a pas empêché de dévorer le livre ! Je me suis davantage attaché aux membres de la famille. 

Une très belle lecture, qui sort des sentiers battus !