Ecrit par l’auteur français Guillaume Musso. Publié aux éditions XO le 24 mars 2016.

Résumé

« Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé : « Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche. »

Mon avis

Dès qu’un nouveau roman de Guillaume Musso sort, il est obligatoirement dans ma bibliothèque ! Généralement offert par mon amoureux 😉 Le rituel livresque de l’année 😀 C’est l’un des premiers auteurs pour lequel j’ai eu un coup de coeur littéraire en lisant « Et après ». Jusqu’en 2012, lorsque « 7 ans après » est sorti, l’histoire d’amour à continué mais après cela j’ai beaucoup été déçue par ses romans. « Demain », « Central Park » et « L’instant présent » ont été de vraies déceptions. Mais je persiste à retrouver l’auteur qui me plaisait tant dans les débuts ! J’aimais beaucoup l’apport de surnaturel dans ses enquêtes mais de plus en plus l’auteur s’oriente vers le thriller et j’admets que celui-ci était vraiment bien rôdé. Une réconciliation en vue ?

 » Quelque chose s’était inversé. Une digue avait cédé. A présent, je le voyais bien, toi aussi, tu te demandais ce que j’avais vraiment dans le ventre. Toi aussi, tu voulais savoir. Si tu m’aimais toujours, si je t’aimais assez. Si la grenade que tu t’apprêtais à dégoupiller détruirait notre couple. « 

Le contexte, comme toujours, met en avant la France et les Etats-Unis. Paris, la Provence, New-York, Harlem, Brooklyn… Les intrigues se mélangent dans des décors différents et le lecteur voyage toujours avec plaisir entre tous ces lieux en se demandant quel peut être le point commun entre-eux. L’auteur admets avoir pris quelques libertés quant à la géographie des lieux mais ne connaissant réellement ni les uns ni les autres, pour ma part je ne m’en suis pas rendu compte 🙂

 » Chacun de nous a dans le cœur une chambre royale. Je l’ai murée, mais elle n’est pas détruite. « 

L’intrigue est extrêmement bien exploitée. L’auteur relate des événements atroces que l’on penserait tirés de faits réels : un psychopathe sexuel enlève, séquestre, torture et viole des jeunes adolescentes. Voilà le fil conducteur de toute cette histoire et ça fait froid dans le dos ! Petit clin d’œil, la ville de Saint-Brieuc (la mienne) dans les Côtes d’Armor en Bretagne est citée, donc petit bonheur de lecture 😉 Dix ans après, Raphaël Barthélémy, jeune papa et auteur se dispute avec sa compagne depuis six mois, Anna Becker. Il l’a soupçonne de lui cacher un secret et elle lui avoue que c’est le cas, la photo qu’elle lui tend est horrible et Raphaël part en claquant la porte. Lorsqu’il revient, Anna a disparu. Elle n’est pas seulement rentrée chez elle, tout porte à croire qu’elle aurait été kidnappée. Raphaël, accompagné de son fidèle ami et ancien flic Marc Caradec, se doit d’enquêter sur le passé d’Anna pour découvrir la vérité sur son enlèvement. La spirale infernale se met en branle, entre complots politiques, assassinats et chantages, leurs recherches les poussent dans une histoire rocambolesque qui les dépasse tous les deux.

Les personnages principaux sont tous très attachants. Mon seul bémol est le nombre de protagonistes dans l’histoire. Certains d’entre-eux sont cités une ou deux fois et puis silence radio. On se demande quel rôle ils avaient bien pu jouer et j’avoue que je me suis un peu emmêlée les pinceaux parfois. Quant au dénouement final, je m’attendais à plus orignal. Digne, d’un vrai thriller certes mais vu et revu dans les blockbusters américains. Cependant ! hormis ce dénouement, l’auteur nous réserve une chute à l’histoire, à laquelle je ne m’attendais pas. J’ai été ravie d’être surprise, ce qui n’était plus le cas dans ses derniers romans.

Une très bonne lecture qui ne sera pas un coup de cœur mais un roman qui a su me réconcilier avec l’auteur.

4_coeurs

Guillaume Musso