Ecrit par l’auteur algérien Yasmina Khadra (Mohammed Moulessehoul). Publié au éditions Julliard le 20 août 2015

Yasmina Khadra

Résumé

« Sachant qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre, le colonel Kadhafi raconte son enfance perturbée, ses premières amours, ses emportements et ses crimes, sans éprouver de culpabilité. Le narcissisme, l’exubérance, la folie, la cruauté mais aussi la grande fragilité et les angoisses du dictateur libyen se dessinent à travers les mots que le romancier lui prête. »

Avis de Caïtelhor

« Ce que je dis est parole d’Evangile, ce que je pense est présage. Qui ne m’écoute pas est sourd, qui doute de moi est damné. Ma colère est une thérapie pour celui qui la subit, mon silence est une ascèse pour celui qui le médite. Je suis Mouammar Kadhafi… »  

Je me réfère à la plume magistrale de Yasmina Khadra pour citer cette phrase tirée tout droit de son dernier roman « la dernière nuit du Raïs ».  Trois phrases et le ton est donné…Nous allons vivre la dernière nuit du Chef suprême ayant atteint la perfection spirituelle…

Chaque étape cruciale de cette nuit qui dirige Le Raïs vers son destin fatal , Khadra va nous les faire vivre avec une rudesse incroyable. La traque interminable qui nous dévoile ses pensées, sa haine, ses peurs, sa détermination et surtout la certitude qu’il va s’en sortir avec panache , n’est-il pas un Prophète ? On vit avec lui sa fuite, le cortège de sa garde rapprochée qui veut le sauver à tout prix, les attaques des drones, il n’y a plus d’issus, la fin est proche… Le rat est pris au piège.

Khadra nous livre là  une œuvre militaire qui nous plonge dans son propre passé d’officier de l’armée algérienne durant 25 ans et qui s’achèvera avec le grade de commandant. « L’attentat » autre opus pour un sujet très sensible nous plongeait déjà dans un univers de guerre . Mais avec « la dernière nuit du Raïs » Yasmina Khadra signe là un chef d’œuvre non sans rappeler le film sur la vie de Saddam Hussein.

J’ai lu et vécu ce livre au rythme de la plume de l’auteur à tel point que le film se déroulait devant moi.  A la fin du livre, je me suis posée la question « pourquoi ce livre m’a-t-il absorbé à ce point, pourquoi un tel coup de cœur pour un livre aussi dur ? » je sais pourquoi, j’ai compris. Chaque page est unique : chaque page est un concentré de religion et de guerre, d’amour et de haine, de respect et de mépris , d’espoir et de crainte, de vie et de mort.

Bravo Mr Khadra pour ce livre magnifique, il est pour moi le coup de cœur de cette année.

5_coeurs

 

Mouammar Kadhafi