Premier tome de « Les temps d’avant » co-écrit par Laurent André et Christelle Hédin. Publié le 02 décembre 2013.

Un grand merci aux éditions A&H pour ce partenariat 🙂

Résumé

« Paris, 13ème arrondissement, été 70, cinq enfants font connaissance.
Une belle amitié va naître entre Marie, Julie, Christophe, Philippe et Lucas, intemporelle malgré les années qui passent. Espiègles, débordants d’énergie et de lubies, ils se lient un peu plus chaque jour, partageant jeux, activités sportives, découvertes technologiques, fous rires, peines et drames familiaux.
Les cinq amis grandissent, toujours animés par cette même amitié devenue fusionnelle, et vivent leur premier amour, leur première expérience sexuelle. Qui n’a pas un jour rêvé de revivre ses premières fois exaltantes ?
Une histoire qui vous transporte dans les années 70-80 et vous immerge dans la vie trépidante de ces cinq enfants à la vie, à la mort… »

Mon avis

Le contexte

J’ai été agréablement surprise par le respect du contexte des années 70-80. En effet, on y retrouve toutes les avancées technologiques telles que les premiers ordinateurs, les magnétoscopes, les walkmans avec cassettes audio, le Citizen Band (émetteur-récepteur) ancêtre du téléphone portable, la TV tantôt en noir et blanc, tantôt en couleur et l’arrivée des chaînes câblées.

Mais on y retrouve aussi quelques faits d’actualité de l’époque : la première professeure en fauteuil roulant, l’abolition de la peine de mort, l’arrivée de modes américaines telles que le skate board ou le hip hop. Tous ces éléments rendent l’histoire crédible et intéressante.

Les personnages

Nous suivons les tribulations d’un petit groupe d’amis : Lucas, Marie, Christophe, Philippe et Julie. Le trio de tête prend beaucoup de place dans ce roman qui est principalement raconté à travers le regard de Lucas, beau garçon espiègle et très intelligent. Christophe, son meilleur ami a également beaucoup d’importance au fur et à mesure des pages, leur amitié va vite s’intensifier. Et la jolie Marie, est la figure féminine la plus importante dans ce roman.

Je regrette un peu que Philippe et Julie soient un peu laissés de côté. Je pense que le roman aurait pu se passer d’eux car on sait très peu de choses sur leur passé et leurs envies. J’espère que dans le tome 2, ces deux personnages là seront un peu plus développés.

Etant une fille, j’aurais aimé en savoir un peu plus sur les ressentis de Marie ou Julie durant leur adolescence. Les garçons prennent beaucoup de place mais du coup, j’ai eu un peu de mal à m’identifier aux personnages car beaucoup sont masculins.

Un autre point sur lequel je n’ai pas pu m’identifier a eux, c’est l’absence de coups de gueule Dans n’importe quel groupe, même un groupe très soudé, il existe des tensions. Même avec mes meilleurs amis j’ai déjà vécu des engueulades, surtout au collège où la crise de l’adolescence est bien présente!

L’intrigue

Le cheminement de l’histoire est le passage à l’âge adulte de ces enfants. On vit avec eux toutes leurs premières fois, leurs rêves et leurs bêtises. J’ai beaucoup apprécié les passages concernant leur vacances, ils sont très bien écrit et on s’imagine aisément à notre propre terrasse avec l’apéro et le saucisson 🙂 Ces passages là ont été très dépaysants.

Par contre, il y a quelques redondances concernant leur quotidien. Heureusement que la plume est fluide et que les auteurs insèrent des moments plus tragiques pour rebooster un peu l’histoire par moment.

En définitive, j’ai trouvé l’histoire très jolie à lire. La fluidité de la plume fait que le livre se dévore en deux ou trois jours. C’est une jolie leçon d’amitié qui fait du bien au moral même si l’histoire comporte quelques longueurs. 

Concernant la couverture par contre je ne pense pas que je me serais arrêté dessus dans une librairie. Lorsqu’on a lu le livre on se rend compte en plus que cette petite fille brune n’a rien à voir avec les personnages. Autant Marie est rousse et Julie est blonde… J’aurais préféré voir un groupe d’enfants ou d’adolescents qui correspondent davantage aux personnages du roman. 

3_coeurs

« Premier roman traduit du français en indonésien, il est édité et distribué sur tout le territoire indonésien depuis juin 2014. Traduit en trois langues. »