Ecrit par l’auteure française Céline Musmeaux – Publié aux édition Nymphalis le 04 septembre 2015

Céline Musmeaux

Résumé

« Le cœur d’Émilie s’est figé après la tragédie qui a touché sa famille. Elle est maintenant une tueuse, l’ombre d’un jeune mercenaire qui l’a prise sous son aile à ses quatorze ans. Léon est le fils du chef du clan qui a anéanti sa vie passée et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est collant. Il est persuadé que la jeune femme qui reste de marbre à chaque meurtre a toujours un cœur. Alors qu’une mission les conduit sur sa terre natale, les souvenirs de son passé réveillent sa souffrance d’avoir perdu ses parents ainsi qu’Adrian, son meilleur ami et premier amour. Tout cela délie petit à petit son cœur… Émilie retrouvera-t-elle la lumière ? »

Mon avis

« D’ombre et de Lumière » est un roman qui ne manquera pas d’atteindre sa cible ! C’est un concentré d’amour et d’émotions qui rassemble tous les éléments d’une histoire d’amour tragique.

Emilie est une jeune femme de 18 ans qui a vu sa famille se faire décimer quatre ans plus tôt. Elle y perd également son premier amour : Adrian, qu’elle voir chuter à ses pieds, la lame de l’ennemi en travers du torse. Kidnappée, elle sera battue et devra choisir entre un destin lié à la prostitution ou bien devenir « une ombre ». Elle choisira cette deuxième option et sera l’esclave du fils de ravisseur : le jeune Léon. Elle deviendra « La tueuse de l’ombre », assassinant pour son maître, toutes les victimes qu’on lui désigne.

Cependant, le dernier meurtre qu’elle doit accomplir avant d’être affranchie ne se déroule pas comme prévu. La voilà tiraillée entre son devoir et ses sentiments, entre son maître Léon qui la veut pour épouse et la sécurité de celui qu’elle doit assassiner.

Ce roman est une fresque romantique sur fond médiévale, réunissant chevaliers, châteaux et guerre de pouvoir.

Léon est un personnage qui m’a beaucoup plu, a la fois tendre et tempétueux, c’est l’anti-héros qui nous ferait succomber par son côté mauvais garçon 😛 Le second homme de ce roman, la victime d’Emilie est également touchant bien qu’un peu mièvre vers la fin. Seul le personnage d’Emilie ne m’a malheureusement pas convaincue. Elle est trop naïve et trop émotive. J’ai trouvé qu’elle s’apitoyait trop sur son sort et cela m’a beaucoup agacé.

La plume de l’auteur est fluide, davantage orientée pour un public adolescent. Quelques redondances sont malgré tout présentes ici ainsi que des répétitions concernant le vocabulaire employé et les expressions. Cela forme un ensemble parfois pauvre alors que tous les éléments sont présents pour obtenir un texte très riche.

Ce roman reste une jolie découverte, une jolie lecture Young Adult qui ravira sans nul doute les amateurs du genre 🙂

3_coeurs