Ecrit et illustré par Saki Aida et Yuh Takashina. Publié aux éditions Taifu Comics le 25 février 2016.

Un grand merci à la maison d’édition ainsi qu’au forum Livraddict pour ce partenariat

Résumé

« Agent de la brigade des stups à Los Angeles, Yûto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier a été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l’un des plus gros réseaux de drogue de New York après un an d’infiltration. Victime d’un coup monté, Yûto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yûto refuse l’aide de son codétenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus. Quelque temps après son arrivée, Yûto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d’un groupe terroriste. »

Mon avis

J’avais un petit à priori pour ce manga que je pensais davantage destiné à un public masculin mais la curiosité l’a emporté ! Et au final j’ai été très agréablement surprise 🙂

L’intrigue est très intéressante, nous découvrons la vie carcérale américaine du côté des hommes. Un thème prédomine grandement ici, étrangement, ou pas ! C’est le sexe. Lorsque les nouveaux arrivent, ils sont pris d’assaut par les chefs de gang qui les menacent de devenir leur « femme ». Le viol et les violences sexuelles dans ce manga sont très mises en avant. C’est une vérité malheureusement toujours tabou que l’auteur nous fait redécouvrir. Tout est bon pour échapper à cette virilité exacerbée, surtout ne pas paraître trop efféminé ou trop émotif. Et en aucun cas chercher la bagarre ! La discrétion est de rigueur dans ce milieu et Yûto Lennix aura la chance d’avoir pour compagnon de cellule Dick Burnford, l’un des blancs les plus respecté même par les autres ethnies de la prison.

Car la prison est divisée selon la couleur de chacun : les noirs, les asiatiques, les blancs et les latinos. Pour chaque catégorie raciale, un gang et son chef. Si un chef disparaît c’est l’émeute ! Et les meurtres sont bien présents, environ deux par mois. Les gardiens ne sont évidemment pas à exclure, personne ne sait jamais si la victime a été assassinée par un détenu ou un membre du personnel carcéral.

Dans ce monde rempli de brutalité, Yûto à une chance d’être acquitté plus tôt que prévu. Il doit trouver qui est Corvus, un dangereux chef de bande terroriste, mais je doute que le méchant soit forcément celui que l’on imagine ! Pour ça, j’ai hâte de découvrir la suite !

Les personnages sont attachants et suscitent l’empathie du lecteur, Yûto, tout comme l’un de ses nouveaux amis, sont emprisonnés à tort. Dick est mystérieux et n’est sûrement pas aussi gentil qu’il n’y paraît mais on s’attache également à lui, il est beau et protège efficacement Yûto ! Le seul bémol concernant les personnages, c’est qu’ils sont assez nombreux et que leur physionomie est assez similaire. Ils sont tous un peu efféminés avec des coupes de cheveux semblables, je me suis un peu perdue par moment et cela a un peu gêné ma lecture et ma compréhension du texte ! Heureusement, ce n’est pas insurmontable et si l’on est prit dans l’intrigue, il suffit juste de bien se concentrer !

Je recommande ce manga à ceux que le sujet carcéral intéresse ou à ceux qui ne connaissent vraiment pas ce milieu, homme ou femme ! Il est à la portée de tous !

3_coeurs

DEADLOCK.full.1333552