Ecrit par l’auteure canadienne Jennifer McCartney. Publié aux éditions Mazarine le 20 février 2017.

Un grand merci pour l’envoi de cet essai !


Résumé

« La magie du rangement a fait son temps. Faisons la peau à cette absurdité et commençons à acheter plein de trucs, pour les semer partout où nous en avons envie ! Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ? Mais être un vrai bordélique et se laisser aller est un art ! Ce livre va vous apprendre comment vivre dans le bazar (en tout chose et de la cave au plafond), en pleine conscience et dans la joie. Et le résultat est époustouflant : vos plantes vont cesser de mourir, votre bouteille de whisky ne s’asséchera plus jamais, vous allez pouvoir vous lâcher, et vous découvrirez que vous avez perdu du poids. Il est temps de reprendre votre vie en main et de la débarrasser de la manie du rangement. »


Mon avis

J’étais vraiment très curieuse de découvrir cet essai moi qui suis oh combien bordélique et pas si fière que ça de l’être !! 😛

« Chaque fois que vous cherchez votre pull préféré, vous avez un peu l’impression de partir en expédition paléontologique. Vous vous rappelez l’époque où vous vouliez devenir archéologue ? On en a tous rêvé. En fait, chaque fois que nous faisons des tas, nous réalisons un rêve d’enfant. »

Je n’ai pas lâché ce livre une fois plongé dedans ! C’est drôle, très bien représentatif de mon cas et de bien d’autres personnes j’en suis certaine !

« Une maison n’est qu’un empilement de choses avec un couvercle posé dessus. Un endroit où conserver ses affaires pendant qu’on part en chercher d’autres. »

Ce livre ne se vante pas d’être un essai, dit : d' »art de vivre ». Non, il se place comme une parodie de tous ces livres qui promettent de mieux s’en sortir en donnant pleins de conseils. Pour en avoir lu, ils n’ont jamais fonctionné avec moi, ou bien pendant une semaine et les mauvaises habitudes reprenaient vite le dessus ! Ce texte nous décomplexe car il nous explique qu’il n’y a pas une seule façon d’être qui soit la bonne. Il y a autant de possibilités d’agir qu’il y a d’individus. On est tous unique et le principal est de s’accepter tel qu’on est, avec nos petits défauts !

« Vous avez le droit d’avoir un placard bordélique. C’est pour ça, d’ailleurs que la plupart d’entre eux ont des portes. La portes est fermée ? OK. C’est parfait ! »

Bien sûr, être bordélique ne signifie pas avec être crasseux ou accumulateur ! Mais on peut avoir une vie très saine en faisant des piles ou en « rangeant » dans un coin 😉 J’en suis la preuve et ce livre nous le prouve à merveille !!

Ce que j’ai beaucoup apprécié également dans ce petit traité de paix avec soi-même, ce sont les questionnaires présents à plusieurs reprises. Histoire de déterminer si notre cas est grave ou non 😉

Je recommande vraiment ce livre à tous les bordéliques mais aussi à toutes les personnes consciencieuses ! J’ai passé un excellent moment de détente, j’ai rigolé et cela m’a fait un bien fou ! A mettre entre toutes les mains, à toutes les saisons 😀

« Si votre bureau en désordre est le signe d’un esprit désordonné, 

alors de quoi un bureau vide est-il le signe ? » 

Albert Einstein