Ecrit par l’auteure zimbabwéenne Lauren St John. Publié aux éditions Gallimard Jeunesse en 2014 puis dans la collection Folio Junior (Gallimard Jeunesse) le 17 mars 2016.

Résumé

« À 15 ans, Casey vit au dernier étage d’une tour misérable du Londres populaire. Simple bénévole dans un club hippique miteux, elle rêve pourtant de remporter le plus grand championnat d’équitation au monde : le prestigieux concours de Badminton. Lorsqu’elle sauve de l’abattoir un cheval blessé et affamé, presque sauvage, contre un simple dollar, elle est convaincue que tout devient possible. Mais c’est sans compter sur le lourd passé de son père tout juste sorti de prison après un cambriolage raté, ou son attirance pour un jeune garçon aux yeux sombres qu’elle s’interdit d’aimer… Le premier tome d’une trilogie sur la passion de l’équitation : une chevauchée trépidante en forme de parcours initiatique à la portée universelle. Un thriller romantique âpre, bouleversant, captivant. »

Mon avis

Les chevaux m’intéressent de plus en plus, mon fils s’intéressant au poney, je me montre curieuse du monde de l’équitation dont j’ignore tout. Et je fais de très belles découvertes grâce aux romans ! Ce sont avec eux que j’assimile le plus d’informations concernant la psychologie de cet animal mais aussi concernant les termes techniques employés dans les centres équestres.
J’ai choisi ce roman un peu au hasard, la couverture m’a beaucoup plu et le résumé me faisait penser au film L’homme qui murmure à l’oreille des chevaux, réalisé par Robert Redford en 1998. L’histoire de cette adolescente brisée mais rêveuse m’a beaucoup touché et émue.
Casey est une jeune fille qui a appris à vivre sans sa mère, dont le père, bien qu’aimant et attentionné, n’en reste pas moins manipulable. Après plusieurs mois passés en prison, c’est un homme qui veut se racheter auprès de sa fille et c’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. Il est tendre, amusant et souhaite vraiment tout ce qu’il y a de mieux pour sa fille. Malheureusement, il reste une victime de choix pour les petits malfrats qui veulent l’embrigader dans des affaires louches. C’est un homme loyal, qui ne dénonce pas ses camarades et qui est prêt à sacrifier certaines choses pour l’appât du gain. Il apprendra de ses erreurs et fera monter notre colère à bien des reprises !
La jeune adolescente trouve son soutien auprès d’une amie plus toute jeune mais qui l’aidera à accomplir son rêve le plus fou : remporter le célèbre concours de Badminton avec Ciel d’Orage, son cheval sauvé de l’abattoir pour la modique somme d’un dollars américain.
La complicité qui va naître entre eux ne se fera pas facilement mais elle persévérera pour redonner à ce splendide pure-sang, le goût de vivre. C’est une bête sauvage et l’auteure nous raconte merveilleusement bien l’attitude à adopter pour gagner la confiance d’un animal rejeté par la vie. Ces deux cœurs brisés se sauveront l’un l’autre et c’est quelque chose de très émouvant.
Autour de Casey gravitent d’autres personnages qui joueront un rôle cruciale dans sa vie : sa première ennemie, ses premiers coups fourrés lors des concours, la médisance puis le respect, et enfin, l’amour…
L’auteure traite de nombreux sujets mais c’est la notion de confiance qui prime ici. La maison d’édition recommande ce roman à partir de 11 ans, il peut être lu avant si le petit lecteur est déjà à l’aise avec ce nombre de pages (368p format poche). L’écriture est fluide et à portée de tous, débutants dans le domaine comme les confirmés qui prendront aussi grand plaisir à découvrir la vision de l’auteure sur ce sport.
Je recommande grandement ce premier tome aux curieux !
A lire de la même auteure :