Ecrit par l’auteure américaine américaine Valerie Geary. Publié aux éditions Mosaïc le 04 novembre 2015.

Un grand merci à Langage & Projets Conseils et aux éditions Mosaïc pour ce partenariat.

Résumé

« La femme qu’emporte la rivière Crooked flotte entre deux eaux. Sur la rive, deux fillettes qui jouent dans l’après-midi ensoleillé. Elles sont les premières à découvrir le corps et, soudain, leurs jeux cessent. Leur enfance bascule dans la dureté du monde des adultes. La veille, leur père les a laissées seules suffisamment longtemps pour qu’elles puissent le croire coupable de meurtre. Pour ne pas le perdre, comme elles ont perdu leur mère quelques semaines auparavant, elles décident de mentir sur son emploi du temps… et resserrent bien malgré elles les mailles du soupçon autour de lui, le livrant en pâture à une petite ville dont les préjugés et les rancunes lui laissent peu de chances… »

Mon avis

Voilà une lecture à laquelle je ne m’attendais pas ! Déjà le résumé me plaisait beaucoup mais il n’est pas à la hauteur de cette intrigue ! Un joli coup de cœur pour cette histoire !

Nous abordons cette intrigue policière à travers deux points de vue, celui de Samantha et de Olivia, deux sœurs que nous découvrons en alternance chapitre après chapitre. Ollie la plus jeune ne parle pas depuis le décès de leur mère et Sam essaie tant bien que mal de soutenir son père dans leur éducation, lui qui s’est retiré de la vie civilisée il y a quelques années. Leur père est parti du jour au lendemain lorsqu’elles étaient plus jeunes pour s’installer dans une prairie, loin de la ville, pour élever des abeilles et vivre de la vente de son miel. Il vit dans un tipi, loin de la civilisation, dans un endroit peu adéquat pour deux petites filles, bien qu’elles chérissent cet endroit de tout leur cœur.

Un matin, en allant se baigner dans la rivière Crooked, elles découvrent un cadavre. celui d’une jeune femme qui porte sur elle la trace de coups et qui dérive le long de la rivière. La veille, leur père n’est pas rentré de la nuit. Des indices s’accumulent, des objets appartenant à la défunte, sont présents dans les affaires de leur père et à partir de là tout s’enchaîne. Les deux fillettes refusent de révéler quoi que ce soit à la police mais dissimuler les preuves ne fait qu’aggraver la situation. En parallèle, Sam tombe amoureuse d’un jeune serveur dont la famille est bien mystérieuse…

J’ai adoré ! Les personnages sont vraiment attachants, les deux filles ayant déjà perdu leur mère se battent avec hargne pour sauver le peu de famille qu’il leur reste. Pour ça elles peuvent compter sur un gentil couple ami de la famille. Tandis que Sam cherche désespérément la solution qui innocenterait leur père, Ollie observe et ne parle toujours pas. Son mutisme est lié de très près à des éléments fantastiques et surnaturels, les esprits des disparus sont dans les parages… Voilà un élément auquel je ne m’attendais pas et qui m’a ravie ! En plus de surfer sur le thriller et l’enquête policière, nous avons une petite dose de frissons et d’ésotérisme. Tout est donc réunis pour une intrigue à la fois palpitante et très émouvante. La famille est l’essence même de ce roman et rajoute à ce beau mélange des genres la touche finale remplie de poésie.

Je découvre cette auteure et je compte la suivre de très près ! Je recommande vivement ce roman aux amateurs de bon thrillers, qui aiment les frissons et en même temps verser une petite larme 🙂

5_coeurs

Valerie Geary