Ecrit par l’auteure britannique Rachel Wells. Publié au format papier, aux éditions City, le 03 février 2016.

Un grand merci aux éditions CITY.

Résumé

« Dans cette rue typique de Londres, les habitants et voisins se disaient à peine bonjour et vivaient chacun de leur côté. Jusqu’à l’arrivée d’Alfie, un chat errant parti de chez lui quand sa maîtresse est décédée. Et du jour au lendemain, cet adorable petit félin a changé la vie de tout le quartier.
Alors, quand une nouvelle famille s’installe dans la rue, Alfie sait qu’il va avoir du travail. Pourquoi ces gens ont-ils emménagé en pleine nuit ? Ne sont-ils pas un peu trop discrets ? Et pourquoi ont-ils toujours l’air si triste ?
Intrigué, Alfie mène l’enquête, avec l’aide des autres chats du quartier. Et cette famille, plus qu’aucune autre, a besoin de l’aide d’Alfie. Parviendra-t-il à éclairer d’un jour plus souriant leurs moments les plus sombres ? Ou bien est-il déjà trop tard ?… »

Mon avis

J’ai généreusement reçu ce roman dans ma boite aux lettres sans le demander. Lorsque j’ai vu le résumé et la couverture plutôt mignonne je me suis dit « pourquoi pas? ». Mais finalement, à la suite de plusieurs dizaines de pages d’ennui j’ai abandonné ma lecture.

Nous nous immergeons ici, dans la vie d’un chat londonien, résident avec ses deux familles dans un petit quartier paisible. Alfie était un chat errant suite au décès de sa maîtresse mais a rapidement compris que les maisons en location ou à la vente étaient peut-être l’espoir d’une famille. En partageant le quotidien de plusieurs personnes différentes, il a créé une famille puis un bon cercle d’amis se réunissant autour de lui. Alfie à une meilleure amie : Tigresse. Elle est un peu sauvageonne alors que lui est un peu peureux. Ils se complètent bien et enquêtent ensemble sur ces étranges nouveaux voisins.

Dans le quartier vit tout type de chat, du plus méchant au plus trouillard mais Alfie est un chat respecté et apprécié de la communauté féline. C’est grâce à cette affaire de nouveaux voisins qu’il va prouver au reste du quartier que c’est un chat du bonheur.

L’écriture de l’auteure est fluide et le livre pourrait se lire rapidement mais je n’ai pas accroché à l’intrigue. J’ai trouvé le point de vue du chat relativement peu détaillé, aucune psychologie féline ici, quant à l’affaire des voisins je l’ai perçue comme inutile. Un prétexte pour montrer au lecteur à quel point ce chat est merveilleux. L’ensemble est mièvre et sans trop d’intérêt, de mon point de vue personnel évidemment. L’auteure étant passionnée par les chats, ce roman correspond à un public également passionné. Moi qui suis assez distante des chats et des chiens je n’ai trouvé aucun plaisir à ma lecture, ni même éprouvé de la curiosité. Si encore la communauté des chats avait été mise en avant, entre les chats dorlotés et les chats sauvages, peut-être qu’avec une guerre des clans cela m’aurait plu davantage. On ressent cette perception du chat vis à vis de l’humain mais cela juste pour comprendre qu’ils vont au final là où ils ont à manger et un coussin moelleux, rien de bien nouveau !

Je passe donc mon tour pour cette lecture mais je le conseille aux amoureux des félins, c’est bien écrit et pour les passionnés je pense que c’est un roman plaisant et divertissant pour bien commencer le printemps !

0_coeurs

Rachel Wells