Mai 192017
 

Ecrit par l’auteure écossaise Linda Huber. Premier roman publié en France aux Editions Presses de la Cité.

Un grand merci à la maison d’édition pour sa confiance.


Résumé

« Qui est cette femme?
pourquoi m’appelle-t-elle Hailey?
Je m’appelle Livvy, j’ai 3 ans…
Par une belle journée d’été, au bord de la mer, Livvy 3 ans, disparaît. A-t-elle été emportée par la mer? A-t-elle été enlevée? Les semaines passent: aucune trace de la fillette. La police conclut à la noyade et les recherches s’arrêtent. Sa mère Maggie abandonne tout espoir…
Jennifer a perdu sa petite Hailey, 5 ans. Pourtant, la jeune femme est persuadée qu’elle vient de la retrouver, là, sur la plage. Mais Hailey n’est plus elle-même et agace Jennifer par son comportement. La jeune mère compte bien la faire plier. Pour commencer, elle l’emmène dans un cottage isolé et la bourre d sédatifs afin de la calmer…
Qui pourra sauver la petite fille?


L’avis de Caïtelhor

Linda HUBER signe avec « une mer si froide » son premier roman publié en France.  Elle est thérapeute et c’est son métier qui entre autre lui a inspiré ce roman. Qu’est ce qu’un(e) thérapeute ?

« Le thérapeute est peut-être ce compagnon qui partage le voyage sans pour autant induire le chemin » de Joulia et Mitz – l’artiste, compagnon de voyage.

Mais avant de développer cette phrase, voilà le sujet de ce livre. Olivia, petite fille de 3 ans disparaît. C’est la fin de l’été sur une plage de Cornouailles, il aura fallu quelques minutes d’inattention mélangées à un peu d’agacement de la part de Maggie, sa maman pour qu’Olivia se volatilise dans la nature. Tout est mis en place rapidement  mais malheureusement la mer (si c’est elle la voleuse) ne rendra pas le corps de la fillette et laissera ses parents dans un état de désespoir et d’incompréhension  total.

Août cède la place à septembre. Non loin de là, c’est la rentrée scolaire pour Hailey , 5 ans. Jennifer, sa maman est très souvent nerveuse car l’enfant est plutôt distante et peureuse lorsqu’elle est avec elle. Est-ce le fait que celle-ci l’élève seule pour l’instant ? Son mari est au chevet de sa grand-mère mourante, Jennifer doit donc gérer seule le quotidien. Mais depuis quelques temps, elle va pourtant mieux, elle a emménagé dans une belle maison avec sa fille et elle réserve une surprise de choc à son mari….elle est enceinte de jumeaux…

J’ai lu ce roman comme j’aurais pu regarder un téléfilm. Le style est simple mais la plume attachante. Linda Huber utilise parfaitement son côté « thérapeute » car elle met en valeur chaque protagoniste de l’histoire surtout Maggie et Colin, les parents de la petite disparue. Elle avec sa culpabilité et lui avec sa rancœur. Peu à peu leurs esprits vont réussir à s’apaiser et ils vont pouvoir avancer à nouveau dans la même direction, on ressent la compassion dans leur relation.

Jennifer la maman de Hailey est une maman très perturbée mais qui veut reformer sa famille à n’importe quel prix, avec l’accord muet d’un mari pris entre deux feux. Il traversera la pire épreuve de sa vie et acceptera le prix à payer pour ensuite poursuivre la route qu’il n’aurait jamais dû quitter, comme les autres protagonistes d’ailleurs. Ils en feront tous leur force.

Parfois la vie ne tient qu’à un fil, qu’à une seconde d’inattention… La vie est fragile, protégeons-la !

Et Katie, la jeune institutrice, très à l’écoute d’Hailey ert qui va réussir par sa persévérance et l’amour de son métier à lui faire extérioriser ses démons et sa détresse.

C’est un bon thriller psychologique, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. C’est une leçon de courage pour chacun des personnages.

« Ce ne sont pas tant les événements qui sont les plus importants mais la manière dont nous les traitons, dont nous les abordons. Osez en faire une force. »

Linda Huber

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)