Oct 202017
 

Ecrit par l’auteure américaine Heather Young. Publié aux éditions Belfond collection Le Cercle le 21 septembre 2017.

Un grand merci à la maison d’édition ! Roman gagné à un petit concours et une incroyable découverte littéraire pour moi !


Résumé

« 1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite sœur Emily viennent passer l’été en famille dans leur chalet, sur les bords d’un lac du Minnesota. Mais un matin, Emily est introuvable. 
Qu’est-il arrivé à l’enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l’improbable retour de la petite préférée. 
1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Francisco et une histoire d’amour abusive, pour mettre à l’abri ses deux filles. 
Mais le vieux chalet n’a rien d’une chaleureuse villégiature. La maison est isolée, bientôt prisonnière de la neige qui recouvre le Minnesota ; son seul voisin est un vieil homme bourru, probablement fou. Et alors que la jeune femme tente de transformer la lugubre bâtisse en foyer pour elle et ses filles, son aînée développe soudain une étrange obsession pour Emily, leur aïeule disparue. Car la maison n’a pas dévoilé tous ses secrets. Là, dans les affaires laissées par Lucy, se cache un journal. 
Les Mémoires d’une petite fille naïve qui a laissé se dérouler un drame si terrible que, soixante ans plus tard, sa famille en porte encore la trace… »


Mon avis

Cette lecture m’a bouleversé ! Je suis toujours ravie et excitée à l’idée de découvrir une nouvelle plume. On entre dans une histoire, avec des personnages créés par un auteur dont on ignore tout et c’est souvent un moment magique pour moi ! Autant j’aime énormément découvrir de nouvelles plumes françaises, autant j’adore ce petit côté exotique que dégagent les romans étrangers. Ce fut le cas ici avec cette auteure américaine qui nous transporte loin, autant dans le temps que géographiquement. Nous commençons notre histoire en 1935 dans le Minnesota, déjà le ton est donné, l’ambiance est posée…

Dans ce roman se superposent deux points de vue, à deux époques différentes mais concernant une même famille, celle des Evans. Les chapitres courts et alternatifs entre ces deux visions rendent la lecture fluide. Ici il ne faut pas pointer du doigt le manque d’action ! C’est un roman qui s’articule autour de la psychologie des personnages, la façon dont ils évoluent à deux époques distinctes. Certes, la disparition de la jeune Emily est le fil rouge de l’intrigue mais cette celle-ci va au-delà et met le doigt sur les rapport entre membres d’une même famille. 

J’ai beaucoup apprécié les personnages rencontrés ici, surtout les trois sœurs : Lucy, Lilith et Emily. Les deux plus grandes ont une relation très particulière, étouffante et hypnoptisante. Lilith, 13 ans, facine malgré elle par son côté « dépravé » (rappelons que nous sommes au sein d’une famille pieuse et que les premiers émois amoureux sont assez mal vus) et Lucy 11 ans, son double qui ne voit que par elle, ne sait plus quelle est sa place dans cette fratrie. Nous comprenons à la fin les maux dont souffre cette famille en apparence heureuse et ordinaire. Car la relation entre ces trois sœurs, le fait qu’Emily soit la mal-aimée, prend racine dans le Mal… En revanche je ne me suis pas du tout attaché à Justine, fille de Lilith, qui prend possession de cette maison près du lac et qui va découvrir la sombre histoire de sa propre famille… Elle m’a régulièrement exaspéré, sa façon de ne pas assumer ses actes et d’être lâche m’ont agacé. Même si à la fin les choses se décantent un peu c’est une mère à laquelle je n’aimerais pas ressembler. 

L’intrigue est fermement tenue par l’auteure de la première à la dernière page. Nous allons de découvertes en découvertes, c’est dérangeant, parfois malsain et le suspens monte crescendo. Même si, comme je l’ai déjà dit, il n’y pas de rebondissements à tout va ni d’action à chaque chapitre. Le rythme est lent mais l’auteure ne pouvait pas faire mieux. Pour comprendre et vraiment assimiler les actes de chaque personnage il faut connaître l’histoire de cette famille depuis le début. 

J’ai vraiment été chamboulé par toutes les révélations finales, il y a des choses auxquels on s’attend mais jusqu’au bout on se dit (on espère !) se tromper… C’est un excellent premier roman qui laisse présager d’autre romans passionnants. Je le recommande vivement !

  One Response to “Un été près du lac – Heather Young”

  1. Il est dans ma PAL 🙂 Je sens que je vais me régaler !!!

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)