Mai 212017
 

Ecrit et illustré par la mangaka Chie Inudoh. Paru aux éditions Ki-Oon le 09 mars 2017.


Résumé

« C’est le début d’une nouvelle ère dans l’Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l’héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d’épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde… Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n’a cessé d’humilier Séthi au combat à l’épée, et elle est imbattable au tir à l’arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d’accéder au rang suprême, juste parce qu’elle est née femme ?
Pour Hatchepsout, c’est le début d’un combat pour s’affranchir des conventions ancestrales d’une des plus grandes civilisations du monde ! »


Mon avis

J’étais très curieuse de découvrir ce manga qui me paraissait assez original, dans ma bibliothèque je n’en ai pas qui aborde l’Egypte Antique ! 

Nous faisons la rencontre d’une Reine au destin exceptionnel : Hatchepsout. Selon l’égyptologue James Henry Breasted, elle est la « première grande femme dont l’histoire ait gardé le nom ». L’auteure nous offre une fresque historique visuelle extraordinaire, les illustrations sont magnifiques, les personnages dans leur ensemble mais surtout les expressions de leur visage. De plus, elle ne néglige pas les informations concernant les anciens Dieux de l’Egypte ancienne mais également ce qui concerne les traditions de la Haute et Basse Egypte. C’est une vrai petit bijoux, d’une grande qualité, autant sur le fond que sur la forme.

Hatchepsout est une femme au tempérament d’homme, abattue par le sort qui est le sien : être une femme. Elle est rebelle et n’épouse son demi-frère Séthi (Toutmôsis II) que parce qu’il s’agit des vœux de son père. C’est elle qui représente la véritable descendance de son père Toutmôsis Ier car son demi-frère Séthi est né de l’union de celui-ci avec sa seconde épouse et non la première épouse royale. Enfant déjà, elle s’amusait à le défier et à lui prouver sa supériorité, elle n’a de cesse que de proclamer qu’elle serait un meilleur pharaon que lui. Séthi est un homme froid et implacable, seul son sort et la gloire lui importent, il savoure les mises à morts et néglige son peuple. A l’inverse d’Hatchepsout qui considère chaque habitant de son royaume comme son égal. Elle sera d’ailleurs, parmi les femmes pharaons à avoir gouverné, la seule à faire passer le peuple avant la guerre. D’un grande empathie pour son prochain, sa simple présence suffit à rabaisser son demi-frère et époux. 

Leur union ne sera pas consommée dans ce premier tome tant Hatchepsout se refuse à cet homme méprisable. Elle commencera néanmoins à tisser des liens assez puissants pour se faire respecter comme souveraine. Elle est douée au tir à l’arc, en équitation et au combat, mais elle est également très intelligente. 

Ce premier tome nous offre donc une intrigue palpitante où l’action ainsi que les complots politiques et amoureux ne manquent pas. Ce n’est pas non plus à considérer comme un cours d’histoire. L’auteure prend des libertés pour que les jeunes lecteurs d’aujourd’hui puisse reconnaître des situations qui leur sont familières, comme la gueule de bois 😉 

Un joli coup de cœur pour ce premier volet qui annonce une série épique ! 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)