Mar 102015
 

Petit essai sur la tolérance signé Marek Halter. Publié aux éditions Robert Laffont le 05 février 2015

Résumé

« Dites, mes amis juifs, musulmans, chrétiens, voulez-vous vivre ainsi dans la haine longtemps ?
Dans notre pays, vous habitez souvent la même rue, le même quartier. Vos enfants fréquentent la même école… Pour que l’aversion de leurs parents n’assombrisse pas leurs lendemains : réconciliez-vous !
Mes amis juifs, musulmans, chrétiens, réveillez-vous !
Aucune chance de voir disparaître le racisme et l’antisémitisme, les conflits entre communautés, ou surgir une solution au conflit israélo-palestinien dans les flots de haine qui coulent le long de nos trottoirs. Se déchirer entre citoyens d’un même pays au nom de croyances ou de valeurs opposées, se battre entre Français juifs, Français musulmans, Français chrétiens ne servira personne et encore moins Israël ou la Palestine. Seule la paix peut assurer leur avenir, notre avenir.
Il est temps ! Réconciliez-vous ! »

Mon avis

Je lis rarement des essais car souvent je les trouve trop moralisateurs mais la plume de Marek Halter est fluide et délicate. Il nous expose sa vérité et son combat quotidien pour la paix entre Chrétiens, Musulmans et Juifs et il nous donne envie de nous joindre à lui.

Plusieurs parties du texte m’ont tout particulièrement intéressées. Celle concernant l’histoire de la ville Gaza, dont on ne connaît que ses guerres et dont on sait très peu de choses sur ses habitants. Il nous raconte son « convoi pour la paix » organisé en 2009 avec une délégation d’imams et de rabbins ainsi que des vivres, du matériel scolaire, des jouets pour les enfants… J’ai trouvé cette histoire très touchante. Il cite d’ailleurs une phrase de Talmud qui est vraiment appropriée : «  »Celui qui n’a jamais œuvré pour la paix, c’est comme s’il n’avait rien fait de sa vie » Et la vie, vous et moi, nous n’en avons qu’une. »

Ensuite, le passage concernant le Djihad est également très prenant. Il nous montre clairement qu’il ne faut pas confondre les djihadistes avec les musulmans. Il ne faut pas faire d’amalgame. J’ai été ravie qu’il en parle lui-aussi. J’ai bien peur que c’est un sujet sensible et que beaucoup continueront à ne pas différencier l’un et l’autre. J’aimerais lutter moi-même pour les musulmans de France qui subissent injustement l’intolérance de leurs concitoyens à cause d’un groupe extrémiste. On ne clamera jamais assez fort les intolérances religieuses infondées alors je soutiens pleinement Mr Marek Halter pour son combat.

Le combat Israélo-Palestinien prend également beaucoup de place dans cet essai et j’ai appris beaucoup de choses. C’est un conflit qui paraît tellement ancré dans les problèmes mondiaux qu’on ne s’y intéresse plus beaucoup, on ne parle d’ailleurs plus de sa genèse. Moi je suis heureuse que l’on m’explique POURQUOI ? Pourquoi sont-ils en guerre et que peut-on faire pour que les peuples se réconcilie ? Marek Halter propose des solutions et je pense que l’on devrait y réfléchir tous. L’auteur nous dit : « Rappelez-vous : nous sommes sept milliards sur cette terre. Il suffit que l’humanité pousse ensemble un seul cri, et rien que son souffle balayera les trente mille assassins qui nous narguent. » Malheureusement il faut oser crier et pour beaucoup d’entre nous, nous n’osons pas.

Ce que j’ai également beaucoup apprécié c’est qu’il nous parle de faits récents, notamment de l’attaque du Charlie Hebdo mais aussi de l’affaire Mérah ou de l’assassinat de Ilan Halimi. Le lecteur se sent beaucoup plus concerné car ce sont des faits récents dont nous avons forcément entendu parler.

Je recommande beaucoup cet essai sur la tolérance religieuse qui est vraiment d’actualité. Il ne fait que 64 pages, coûte 3€ et est à la portée de tous.

4_coeurs

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.