Mar 032018
 

Ecrit par l’auteur Christian Laborie. Publié aux éditions Presses de la Cité le 31 août 2017.

Un immense merci pour m’avoir fait parvenir ce roman de Christian Laborie.


Résumé

« Saint-Jean-du-Gard, 1955. La Seconde Guerre mondiale, si proche encore, si chargée de secrets et de passions, continue de résonner…
Pour Adèle, jeune institutrice, Élise est une élève pas comme les autres, muette et élevée par une mère seule, ô combien mystérieuse.Très attachée à la petite fille, Adèle devient sa confidente : à travers son journal intime, Élise lui dévoile les blessures de son passé.
Pourquoi s’est-elle condamnée au silence ? »


L’avis de Caïtelhor

J’aime beaucoup cet écrivain qui a posé ses valises dans le Gard en 1978. C’est un auteur reconnu « roman du terroir ». Il est aussi l’auteur de nombreuses sagas comme Les Rochefort, je cite celle-ci en particulier parce que je l’ai lue et je l’ai beaucoup aimée. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai reçu avec plaisir ce nouveau roman. On ressent l’amour de Christian Laborie pour sa région d’adoption et de cœur: les Cévennes. Il en fait profiter le lecteur, nous  fait découvrir de beaux endroits qu’on retrouve souvent dans des reportages.

Ici nous partons pour Saint-Jean-du-Gard dans les Cévennes bien entendu. Nous sommes en 1956, période d’après guerre difficile où toute la population est encore groggy de ces années d’occupation où jalousie, haine et rancœur alimentent un peu trop peut-être les conversations. Où les regards et les expressions corporelles en disent long.

C’est dans cette région austère où les « étrangers » quels qu’ils soient, ne sont pas les bienvenus, qu’Adèle Gensac dépose ses valises pour y occuper son premier poste d’institutrice. Elle va découvrir rapidement ses petits élèves dont une fillette, Elise, 10 ans pleine de douceur et d’intelligence avec cette particularité, elle est muette. Née de père inconnu, elle vit avec sa maman Lucie Rochefort qui malgré ces temps plutôt troubles assume parfaitement son enfant avec qui elle vit une belle relation mère-fille. C’est pourtant vers Adèle que petit à petit, Elise va se rapprocher et lui confier son journal intime. Quel mystère cache la naissance de cette petite fille ? Quelle est l’histoire de sa mère Lucie Rochefort ? Adèle promet. Elle promet à Elise de l’aider et de percer les secrets qui rongent sa vie au point de ne plus pouvoir s’exprimer. Tiendra-t-elle sa promesse ?

On s’attache immédiatement à Elise et à son destin hors du commun, à Adèle et à Lucie. La plume de l’auteur fait passer beaucoup d’émotions en mettant en avant Adèle et sa relation d’amitié avec Elise pour ensuite laisser la place à Lucie et à sa fille. Elise arrivera à connaître la vérité de la bouche de sa mère et partira à la recherche de ce père qu’elle veut ramener vers celle qui l’a toujours aimé.

J’ai aimé la manière dont Christian Laborie met en avant les souffrances qu’entraînent les non dits et les secrets de famille. Les souffrances d’un enfant sans père et encore pire à cette époque si le père « inconnu » s’avère être …un officier allemand. L’auteur aborde toutes les situations avec beaucoup de respect et d’humilité comme dans chacun de ses romans. La particularité de celui-ci, à mon avis est la troisième partie lorsque Elise part à la recherche de son père. A ce moment là, je me suis demandée quelle direction allait prendre l’histoire qui stagnait un peu. J’ai adoré cette  fin très humaine pleine d’amour et de sentiments. C’est une histoire très riche et très soutenue alors cette légèreté finale fait du bien, donne le sourire voire une petite larme de bonheur. On est content en refermant ce beau roman. Merci Mr Laborie.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.