Témoignage écrit par l’auteur américain Bill Browder. Publié aux éditions Kéro le 19 février 2015

Je tiens vraiment à remercier les éditions Kéro pour ce partenariat. Coup de cœur pour cette oeuvre. 

Résumé

« Haute finance, complot, meurtre… Ce livre est un incroyable thriller. Pourtant tout est vrai.  » Mon grand-père était le secrétaire général du parti Communiste américain ; j’ai décidé d’être le premier capitaliste en Russie.  » Bill Browder l’a fait : en pariant sur la gigantesque campagne de privatisation des entreprises russes, son fonds d’investissement a atteint quatre milliards de dollars. Mais le 1er novembre 2009, Sergueï Magnitski, son avocat, est conduit dans une cellule d’isolation d’une prison de Moscou, menotté puis battu à mort par huit policiers. Son crime ? Avoir défendu Bill Browder contre le ministère de l’Intérieur impliqué dans une escroquerie d’un montant de 230 millions de dollars. Bill Browder abandonne alors les affaires pour se lancer dans un combat à corps perdu pour la liberté et la justice. Notice rouge nous emmène dans un voyage explosif depuis les hauts lieux de la finance new-yorkaise, en passant par sa guerre contre les oligarques, jusqu’au cœur du Kremlin. Bienvenue dans une plongée glaçante dans les eaux troubles du système Poutine. »

Mon avis

J’ai découvert dans ce livre un grand personnage. Bill Browder m’était jusqu’alors inconnu et je suis vraiment ravie d’avoir fait sa connaissance au travers de ces pages.

La première partie de ce roman retrace l’histoire et l’ascension de Bill Browder dans le monde économique russe. Sa famille étant connue pour son combat communiste, lui décide d’être capitaliste pour s’affirmer différemment. Il exerce plusieurs métiers concernant les fonds d’investissement et veut se consacrer tout entier à la Russie. Il créé donc son entreprise Hermitage Capital Management et devient l’un des premiers capitaliste de Russie avec une entreprise qui pèsera plus de 4 milliards de dollars. Seulement Browder dénonce également plusieurs grosses entreprises et plusieurs riches oligarques russes pour leurs techniques frauduleuses d’amasser de l’argent. Il se créé ainsi un grand nombre d’ennemis notamment parce qu’il alerte la presse alors que le gouvernement russe agit toujours dans l’ombre. Le président Vladimir Poutine n’acceptera pas toute cette mauvaise publicité, ce qui conduira Bill Browder dans une grande tourmente.

Alors qu’il est interdit de visa, il s’installe avec sa famille en Angleterre tout en continuant à gérer son entreprise à distance. Petit à petit la descente aux enfers commence et il prie tous ces collaborateurs de fuir la Russie afin qu’il ne leur arrive rien de grave. Il ne se doute pas un seul instant que ses avocats puissent courir le moindre risque. Sur ses trois avocats, un seul décidera de rester en Russie et de lutter pour faire éclater la vérité sur les accusations qui accablent Bill Browder: Sergueï Magnitski. Cela lui coûtera la vie.

La deuxième partie de ce roman s’articule autour des accusations à l’encontre de Browder, de sa société, de ses collaborateurs et de ses avocats. La lutte sera sans merci, déloyale et les chefs d’inculpation complètement inventés de toute pièce. Les autorités russes condamneront donc Sergueï Magnitski. Il sera transféré dans plusieurs prisons, privé de soins et succombera sous les coups de plusieurs gradés de la police.

Bill Browder luttera pour l’honneur de son avocat au travers de différentes actions menées notamment aux Etats-Unis. Il deviendra l’ennemi numéro un de Vladimir Poutine.

J’ai été bouleversé par ce roman, par l’histoire de Sergueï Magnitiski dont je n’avais jamais entendu parlé. Il y a quelques chapitres que j’ai eu du mal à suivre car certains termes économiques sont assez complexes, cependant il sont rares et l’écriture est fluide. Le livre est à la portée de tous, pas seulement pour ceux qui auraient étudié l’économie !

C’est un témoignage sous forme de thriller, haletant et très prenant. On ne décroche pas et lorsqu’on s’arrête on redemande la suite pour connaître le fin mot de cette lutte acharnée pour les droits de l’homme. Bill Browder risque toujours sa vie aujourd’hui en s’opposant à Poutine et en dénonçant ses pratiques horrifiantes pour le pouvoir et l’argent.

Je le cite : « Si je suis assassiné, vous saurez qui a fait ça. Quand mes ennemis liront ce livre, ils sauront que vous savez. Si vous vous associez à cette quête de justice, ou si vous êtes ému par le sort de Sergueï, n’hésitez pas à faire connaître cette histoire à un maximum de gens autour de vous. Cette simple initiative aidera à maintenir vivace le souvenir de Sergueï Magnitski et elle contribuera bien mieux qu’une armée de gardes du corps à me maintenir en vie. »

Je vous recommande donc de lire ce livre et d’en parler autour de vous. Intéressez-vous à la Russie et pas seulement aux pays que la presse nous montre quotidiennement. Intéressez-vous à ceux dont on ne parle pas et qui agissent aussi de façon barbare à l’égard de son peuple.

Actualité…

Bill Browder : « Poutine veut que ses ennemis sachent qu’il a exécuté Boris Nemtsov » Orange

Bill Browder : « Je suis le pire ennemi de Vladimir Poutine » Le Point

Bill Browder dénonce le système Poutine Paris Match

Sergueï Magnitski

5_coeurs