Juin 032015
 

Ecrit par l’auteure française Mélanie Georgiades, anciennement Diam’s. Publié aux éditions DonQuichotte le 21 mai 2015

Un immense merci à cette maison d’édition pour ce partenariat

Résumé

« Avec la publication de son Diam’s autobiographie, en 2012, et sa première apparition à la télévision après une longue absence, Mélanie Georgiades, dont la conversion à l’islam avait fait grand bruit, a acté sa renaissance. Depuis, elle s’est consacrée à sa vie de femme et de jeune maman, laquelle lui a réservé de grandes joies, mais aussi des épreuves. Aujourd’hui, elle se livre à nouveau, parce que son histoire, comme toutes les belles histoires, est de celles que l’on partage. Son livre s’ouvre sur une lettre à ses lecteurs, et aux milliers de gens qui lui ont écrit ces deux dernières années, pour partager leurs joies, leurs peines. Car la route vers le bonheur est parfois longue et semée d’embûches. Mélanie le sait bien. Elle revient ainsi sur la publication de son premier livre, et les réactions, violentes ou bienveillantes, très souvent étonnantes, des médias mais aussi de ses fans et de son entourage : Mélanie a trouvé la paix, au fond toujours la même et si changée à la fois. Et, tandis que tout le monde commente ses révélations sur sa nouvelle vie, loin du show-biz et des paillettes, Mélanie aime… et souffre. A l’image de milliers de femmes, elle affrontera la solitude. Heureusement, après la pluie vient le beau temps : elle regarde sa fille grandir, renoue avec des proches, que son silence les années suivant sa conversion avait éloignés d’elle, elle se rapproche de sa mère, et surtout retrouve son père, le grand absent de sa jeunesse. Pendant ce temps, Mélanie suit son chemin spirituel, apprend la tolérance et s’applique, du mieux qu’elle peut, « à se lever tous les matins en essayant d’être meilleure que la veille » et, dit-elle, dans un éclat de rire : « C’est un programme complet pour une journée. » Mélanie accomplit également son premier pèlerinage. Ce ne sera pas son seul voyage puisque, au bout de la route, des rencontres vont bouleverser sa vie et l’emmener au bout de la terre. »

Mon avis

Comme beaucoup d’entre vous, en 2003 j’ai découvert Diam’s et son premier hit : DJ. Une vraie révélation pour moi, j’étais adolescente et j’avais trouvé une « idole », une personne à qui m’identifier. Lorsqu’à l’adolescence on se cherche, qu’on ne sait pas trop comment s’habiller, se coiffer et qu’on adopte plusieurs attitudes envers l’école, les amis, la famille… Diam’s a été une révélation. Son rap me parlait, il parlait beaucoup des femmes, de leurs problèmes conjugaux et Dieu que j’étais d’accord avec ses textes !

Son album S.O.S a été une première rupture. Ses textes ne me correspondaient plus, je ne pouvais plus m’identifier ni à elle, ni à sa musique. J’ai délaissé Diam’s pour de bon à ce moment là. Sa première auto-biographie je n’ai pas eu envie de la lire. je comprenais tout à fait ses choix de vie et vestimentaires, je n’ai jamais porté aucun jugement dessus mais j’étais déçue d’avoir perdu la seule rappeuse française qui valait le détour !

Ce livre là pourtant m’a attiré et aujourd’hui je suis vraiment heureuse de l’avoir lu. Elle a raison lorsqu’elle écrit qu’au final les idoles ne servent à rien. En grandissant je m’en suis rendu compte ! Les « stars » ne valent certainement pas mieux que nous autres les petits ouvriers !

J’ai découvert Mélanie, une femme épanouie dans sa vie de famille, qui a des proches et des amis aimants. Mélanie a su se reconstruire grâce à la religion. Beaucoup n’arrivent pas à se sortir de cette horrible maladie qu’est la dépression. Chacun à le droit d’avoir son propre moteur dans la vie. Mélanie l’a découvert grâce à l’Islam. Elle écrit son parcours de manière tout à fait honnête, tout simplement et son écriture en est d’autant plus touchante. J’ai même versé ma petite larme à certains passages. Outre son histoire, j’ai redécouvert sa plume. Certaines tournures de phrases ne peuvent être attribuées qu’à elle seule. J’ai retrouvé un bout de Diam’s dans ce roman et j’ai vraiment été comblée. Sa plume est incisive et délicate, et je pense qu’elle pourrait aisément écrire sur n’importe quel sujet, fiction ou réalité.

Ses propos ne sont en aucun cas racoleurs, elle exprime ici sa propre façon de penser, de vivre et son témoignage est vraiment bouleversant. Je le trouve également beaucoup d’actualité, à l’heure ou l’Islam est vu comme un ennemi de l’Etat français, Mélanie nous ouvre les yeux sur tout l’amour qui existe dans cette religion comme dans toutes les autres. J’espère sincèrement que les dubitatifs à la conversion religieuse auront un regard neuf sur ce changement de vie qui ne peut être que bénéfique.

L’Islam fait parti à sa manière de ma vie aussi et j’ai également appris beaucoup de chose très intéressantes ne serais-ce que pour ma culture générale.

Un grand bravo pour ce magnifique témoignage que nous offre les Editions DonQuichotte. Maison d’édition que je découvre avec ce livre.

4_coeurs

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)