Oct 072017
 

Ecrit par l’auteure française Marie-Bernadette Dupuy. Peut se lire indépendamment des autres tomes. Publié aux éditions de L’Archipel le 07 juin 2017.


Résumé

« Le sort semble s’acharner sur la ville d’Angoulême! Une psychiatre, Éléonore Bonnel, voit ses confrères mystérieusement assassinés les uns après les autres. L’inspectrice Maud Delage et ses deux acolytes, Irwan et Xavier, sont chargés d’assurer sa protection. Mais la passion vient s’en mêler: Irwan s’éprend d’Éléonore, sous les yeux de Maud, en proie à la jalousie… tandis que le tueur rôde et joue avec les nerfs du trio d’inspecteurs. C’est compter sans le professionnalisme de Maud, qui va devoir faire preuve de sang-froid… »


L’avis de Caïtelhor

Je connais bien la plume de cette auteure. J’ai eu le plaisir de lire la saga « Angélina, les mains de la vie » et surtout, j’insiste car j’ai adoré et le mot est faible, la saga « le rossignol de Val Jalbert », six gros volumes de pure bonheur.

Marie Bernadette Dupuy est du genre « multi-cartes » côté littéraire. Elle surfe de biographies historiques aux romans d’amour, du terroir au surnaturel et nous fait aussi vivre de bonnes énigmes policières. C’est une romancière complète. Elle est née à Angoulême et y a vécu toute son enfance. C’est donc une jolie ville médiévale aux rues étroites qu’elle connaît bien !

Je reçois donc le livre « Nuits à haut risque ». Je voulais découvrir M.B Dupuy dans un autre registre que dans des histoires d’amour. Voici trois enquêtes policières qui se déroulent dans sa ville fétiche, Angoulême. A la tête de la brigade, il y a Maud Delage, inspectrice et très beau brin de fille. Elle n’a d’ailleurs pas laissé indifférent son supérieur et inspecteur divisionnaire Irwan avec qui elle vit une histoire d’amour depuis bientôt trois ans. Xavier : « L’historien » est l’inspecteur qui clôture ce trio sympathique. Féru d’histoire et d’architecture il ne loupe pas une occasion d’inonder ses deux acolytes de détails, de descriptions et de souvenirs, au fil des régions qu’ils parcourent ensemble.

  • La première enquête nous mène entre Lissac et Confolens, dans la famille de Michèle et Flavien Rousselot. Ils ont une fille : Raphaëlle. Flavien est victime d’une grave agression alors que de son côté, Michèle reçoit des lettres anonymes très menaçantes. Les inspecteurs vont vite trouver un suspect en la personne de Kurl Frode qui rode autour de la maison familiale mais qui se sauve à la vue de la jolie Raphaëlle, adorable blonde au physique exceptionnel. Qui est elle vraiment ?
  • La seconde enquête se déroule à Bonnes où Jasmine Corvisier habite dans le manoir de Bellevigne à Aubeterre. Le manoir est-il hanté par un beau ténébreux malheureux ? Jasmine qui a appris que l’inspectrice Maud a eu des expériences de médium lui fait appel. C’est sans compter sur la fureur de son amoureux. Ne doivent-ils pas partir le lendemain dans leur chère Bretagne ?? Mais Maud ne peut pas résister et, accompagnée de l’inspecteur Xavier, elle part au manoir où elle ne tarde pas à être « habitée » par des voix, des sensations et cette phrase qui revient en boucle « l’amour est plus fort que la mort ». Ambiance surnaturelle, tension palpable, on retient son souffle car la mort rôde autour d’eux.
  • Dernière énigme sur Angoulême où une série de cadavre s’accumulent, tous exerçant à la clinique des Ajassons. Un infirmier puis deux docteurs dont un, assassiné avec tous les autres membres de sa famille, y compris le chien. Notre trio est donc chargé d’assurer la protection rapprochée de la psychiatre Eléonore Bonnel, belle brune aux yeux bleus. A cette enquête difficile vient s’ajouter la relation amoureuse que va tisser la belle Eléonore avec Irwan déclenchant le désespoir chez Maud qui va perdre pied pour la première fois. Pas facile cette fois pour Maud mais Xavier est là pour la réconforter et son « bagou » lui redonnera le sourire et sa hargne d’inspectrice menant l’enquête coûte que coûte !

Je suis surprise et séduite, après lecture. M,B Dupuy prend le temps d’installer le trio Maud, Irwan et Xavier qui est immédiatement adopté. Ce sont de bons personnages du terroir charentais plein d’humour et d’amour aussi, bon mélange ! D’une nouvelle à l’autre le ton et le rythme changent. On rentre tout de suite dans le récit et dans l’action, il n’y a pas de temps mort. De bonnes énigmes qui nous tiennent en haleine dont la dernière qui est pigmentée par la relation « très rapprochée » d’Irwan et Eléonore. Il y a une bonne évolution des personnages qui donne envie de les retrouver très vite.

C’est un tout autre registre que « le rossignol de Val Jalbert » mais j’ai retrouvé la plume de l’auteure, agréable, pleine de surprises et de rebondissements. Le petit plus ici, c’est l’inspecteur Xavier qui me l’a apporté. Ses anecdotes et son amour des vieilles pierres est un régal.

« – Ah ! Confolens… La « ville du confluent », entre la Vienne et le Goire. L’homme s’est installé là dès le temps préhistorique. (…) Et voici le Pont-Vieux, comme on l’appelle ici. C’était une vraie forteresse, mais les trois tours qui le surmontaient furent détruites à la fin du XVIIIe siècle, et le pont-levis fut remplacé par une arche. »

Très agréable roman que je recommande vivement !

 

  One Response to “Les enquêtes de Maud Delage, tome 4 : Nuits à haut risque – Marie-Bernadette Dupuy”

  1. Je ne connaissais pas cette saga de Marie-Bernadette Dupuy… j’ai lu plusieurs de ses romans qui m’ont toujours laissé un petit peu d’amertume, un arrière-goût de déception… comme s’il n’y avait pas eu dans ses livres le petit truc qui m’aurait permis de les aimer vraiment. Je n’ai pas détesté mais j’en suis toujours ressortie mitigée. 😉

    Ceci dit, ta très bonne chronique me donne envie de me pencher sur ceux-là. Du policier à la française, pourquoi pas ? J’ai tendance à lire beaucoup de romans policiers mais en général, qui se passent en Angleterre… ^^ donc, je vais noter celui-là et peut-être le lirais-je un de ces jours ?

    Merci pour la découverte, en tous cas !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)