Mai 172017
 

Ecrit par l’auteur français Jean-Marie Gourio. Publié aux éditions Julliard le 02 mars 2017.


Résumé

« Derrière son guichet, au Crédit agricole de Bourgogne, M. Zoiseaux pense souvent à s’envoler, tout en comptant l’argent de la clientèle. Il y pense trop ! Des plumes commencent à pousser sur son corps qui s’arrondit. Pour son plus grand bonheur ! Au fil des jours, M. Zoiseaux ressemble de plus en plus à une oie sauvage.
Il rêve de légèreté dans ce monde trop lourd.
À sa femme, à ses enfants, qui adorent cette métamorphose, il promet que, le jour venu, il les prendra sur son dos et les conduira au pôle Nord…
M. Zoiseaux ne sait pas encore que la transformation d’un seul être peut bouleverser le genre humain tout entier…
Après L’Arbre qui donna le bois dont on fit Pinocchio, où il rendait vie aux pantins de bois, Interview d’une vache et scandale au Palais, où il donnait la parole aux vaches, Jean-Marie Gourio, cette fois, fait voler les humains et nous entraîne encore un peu plus loin dans ce monde magique qu’il a décidé de construire. »


Mon avis

Un magnifique hommage au roman de Selma Lalergöf : « Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède »

J’ai acheté ce roman un peu sur un coup de tête et je ne regrette absolument pas mon achat ! C’est vrai que j’en achète peu, j’ai la chance de recevoir quelques services de presse et j’achète parfois d’occasion (petit budget oblige !) alors un roman neuf c’est toujours jouissif ! Quand je peux m’autoriser une folie, (ça arrive parfois !), j’achète un roman un peu au pif. Ce fut le cas pour celui-ci, je ne connaissais pas l’auteur, cet aspect un peu conte moderne n’est pas très répandu dans ma bibliothèque non plus… La seule chose dont j’étais sûre, c’est que j’aime bien les intrigues qui mêlent hommes et animaux.

Nous rencontrons ici une famille au nom original : Zoiseaux, mais très ordinaire. Roméo le papa et Juliette la maman, élèvent leurs enfants avec simplicité dans une petite maison de campagne. Ils travaillent tous les deux et se sont fabriqués une petite routine qui n’apporte aucune folie, mais dans laquelle ils se complaisent. Roméo est guichetier au Crédit Agricole, nous sommes dans un petit village et il n’est pas du tout débordé par son travail. Alors son temps libre au travail, il le consacre a regarder les pigeons installés sur le bâtiment d’en face et à se poser des questions existentielles dont il n’aura jamais la réponse.

Son rêve : voler. Il rêvasse tous les jours d’être un oiseau ou bien même de rester humain, et de voler, de se sentir libre. Le summum de son rêve est d’avoir sa famille sur son dos pour s’envoler.

Un jour, un homme très étrange, Monsieur Glubistramoulskitaborskayakouts, roi du pays de Tout, arrive à la banque pour y déposer deux merveilleux bouts de bois. D’abord surpris, Roméo Zoiseaux se prend au jeu de cet énergumène et commence alors un fait incroyable : il se transforme peu à peu en oie sauvage. Cela prend des jours et des jours, l’auteur, par sa plume très aiguisée entre dans les détails et nous offre une transformation incroyable ! On vit cette mutation ligne après ligne et les ressentis de Roméo de façon très intime. D’abord le bec et puis le duvet, les jeunes plumes, les pieds palmés… Tout y passe.

Nous vivons l’angoisse de ce Monsieur qui soit s’habituer à son nouveau mode de vie, mais aussi au regard de sa femme et de ses deux jeunes enfants, car cancaner au lieu de parler correctement peut créer des dissensions dans une famille !

C’est un roman drôle, frai, émouvant… Un brin tragique mais au final porteur d’espoir ! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette fable moderne qui insiste sur l’importance de réaliser ses rêves et sur les petits bonheurs quotidiens.

A lire d’urgence si vous avez un peu le moral en berne 😉

Nils Holgersson

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)