Juil 272017
 

Ecrit par l’auteur français Alexis Flamand. Réédité aux Editions Leha le 23 juin 2017.

Un grand merci à Livraddic et à la maison d’édition pour ce partenariat.


Résumé

« Jonas Alamänder, mage et détective, vient de perdre sa maison confisquée par un royaume voisin. Accom­pagné d’Edrick, l’un des soldats chargés de lui apprendre la nouvelle, et de son fidèle valet Retzel, un facétieux petit démon, il part pour Ker Fresnel, capitale de Kung-Bohr afin d’y plaider sa cause. 
Jon se trouve contraint de mener l’enquête sur le meurtre mystérieux de Pallas, conseiller du roi, et de déjouer un complot visant Ernst XXX. Les aventures se succèdent, au cours desquelles l’enquêteur montre autant de talent dans l’art de sa magie que de maladresses dans ses relations humaines.
Pendant ce temps, Maek, un jeune garçon aux penchants morbides, affronte un champ de blé carnivore, afin de rallier la fameuse école des assassins « T’Sanks ». »


Mon avis

J’étais vraiment curieuse de découvrir l’univers de ce roman qui m’intriguait beaucoup depuis l’annonce de sa sortie. En toute honnêteté je ne l’ai pas terminé car je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. D’où ma note de 2/5 qui ne concerne bien sûr que moi. J’ai pu en discuter avec d’autres lecteurs qui eux, ont adoré ! Lorsque je regarde les notes de ce roman sur Livraddict, forum littéraire grâce auquel j’ai pu lire ce livre, je me rend compte qu’entre les anciennes versions et celle-ci il y a un grand écart. Le premier tome anciennement paru à une excellente moyenne de 16.1/20 pour 30 votes ce qui est génial ! Ce qui pèche ici à mon avis c’est le nouveau découpage. 

J’ai commencé ma lecture avec enthousiasme et j’ai de suite été happée. Malgré une petite abondance de nom propres dans lesquels je me suis un peu perdue, l’intrigue démarrait bien et les personnages ont tous attisé ma curiosité. Comme bon nombre d’autres lecteurs, j’ai adoré Retzel, le dragon facétieux de Jonas Alamänder. Ainsi les événements démarrent rapidement, les premiers complots apparaissent et j’ai pu m’attacher à certains personnages. Deux intrigues ressortent du premier quart du roman, celle de Jonas qui, suite à la destruction de sa maison, veut plaider sa cause auprès du roi. Puis l’intrigue concernant Ian Maek, un jeune paysan qui souhaite intégrer une école d’assassins. Cette dernière est très intéressante et le personnage de Ian Maek fait parti de ceux dont j’aurais aimé suivre les aventures. 

Malheureusement, s’ensuit par la suite un grand nombre de longueurs. Je ne sais pas si en faire une trilogie au lieu de la quadrilogie initiale y est pour quelques chose. Toujours est-il que je me suis un peu désintéressée de ma lecture. Si le début est prometteur c’est assez long après, l’intrigue peine un peu à reprendre un rythme à suspens. N’étant habituellement pas cliente de fantasy cela joue peut-être, l’écriture est fluide mais le monde crée m’a semblé un peu complexe. J’ai trouvé que les trois quart du roman s’apparentaient davantage à une grande introduction dans laquelle je n’ai pas réussi à m’immerger.

Je souligne cependant le travail de l’auteur car par contre ses descriptions sont extrêmement bien dosées. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer les lieux, les créatures… C’est un peu dommage que l’intrigue n’ai pas été à la hauteur, selon moi, de l’originalité de ce monde.

  3 Responses to “Le cycle d’Alamänder, tome 1 : La porte des abysses – Alexis Flamand”

  1. Ohlala j’avais complètement oublié ce livre. Effectivement, je l’ai lu également et si j’avais beaucoup aimé le personnage de Retzel, j’avais trouvé que ça partait dans tous les sens, que le récit n’avait ni queue ni tête. C’est dommage car le second degré un peu à la Pratchett était une bonne idée…

  2. J’aurais pu être intéressé, mais vu ce que tu en dis, je vais passer ma route 🙂

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)