Juin 192015
 

Ecrit par l’auteure Catherine Loiseau. Feuilleton steampunk disponible sur les plateformes : Amazon/Fnac/Kobo/Google Play/Itune

Un grand merci à l’auteure et au forum littéraire Livraddict pour ce partenariat

Episode 1 et 2

Résumé épisode 1 : Le savant, le voleur et l’arnaqueuse

« Samantha Wiseman vit à Londres dans les années 1880. Vendeuse dans une boutique, sa vie se résume à un quotidien déprimant. Mais un soir, alors que son caractère bien trempé lui fait perdre son emploi, elle découvre que son voisin, l’excentrique professeur Nutter, est en réalité un inventeur, du genre savant fou. Le professeur vient d’être victime d’un vol : des plans très précieux d’un fusil temporel ont disparu. Samantha et l’inventeur se lancent alors à la poursuite des voleurs, mais est-ce bien prudent ? »

Résumé épisode 2 : Un plan sans faille

« Samantha vit maintenant chez le professeur Nutter et l’aide à tenir sa boutique. Mais la routine n’a pas le temps de s’installer, car son frère et lady Astley préparent quelque chose. La Ligue des ténèbres a en effet concocté un plan sans faille : conquérir le trône d’Angleterre grâce à une couronne de contrôle mental. »

Mon avis

Quelle joie lorsque j’ai découvert dans les partenariats de la semaine, cette saga que je connaissais absolument pas ! J’adore découvrir de nouvelles plumes et dans le genre steampunk je me suis ruée dessus !

J’ai été absolument enchantée de redécouvrir cet univers que j’avais un peu délaissé, quel bonheur de replonger au XIXème siècle, près des quartiers malfamés de Whitechapel, de la reine Victoria et avec des compagnons de route tels que les héros de notre ligue.

Le contexte de cet histoire est très bien décrit, on s’immerge très facilement dans le Londres victorien que nous présente l’auteur. Pas d’anomalies, on sent bien qu’elle connait son sujet à la perfection. Les détails sont très convaincants, qu’il s’agisse de la ville, des habitudes de ses citoyens ou des tenues ou accessoires. L’ombrelle, cet incontournable du genre ! Un vrai régal !

De plus, les personnages sont tous très attachants. Samantha est un peu une anti-héroïne, elle représente la sagesse de notre petit groupe et porte la bonne parole et les conseils avisés. Malgré cela elle n’est pas dénuée d’intérêt pour les inventions du professeur Nutter ! Au contraire, dès le premier volet on ressent sa passion naissante pour les gadgets et au second volet elle est un personnage clef de notre histoire. Le professeur Nutter est le modèle type du savant fou que l’on adore, mais version victorienne 😉 Encore mieux ! Il apporte à l’intrigue son lot de facéties et de rebondissements, sa passion démesurée pour les inventions est contagieuse ! Nos deux autres compères sont le frère de Samantha et sa compagne la Lady Ginger Astley, voleur et arnaqueuse de profession. C’est grâce à eux que le professeur obtient ce dont il a besoin pour mener à bien sa conquête du monde, d’autant que ce drôle de couple n’aspire qu’à la gloire, tous les trois se sont bien trouvés ! Reste à Samantha de veiller à ce que tout ne parte pas à vau-l’eau. Et puis cette Ginger Astley ne semble pas nourrir d’intentions très justes à l’égard du groupe…

L’intrigue repose donc sur la quête de ce petit groupe nommé « La ligue des ténèbres » : conquérir le monde et prendre le pouvoir de notre pauvre Reine Victoria. Tous les stratagèmes semblent bons pour y arriver et les inventions les plus farfelus vont provoquer un bon nombre de situations inattendues et inconvenantes…

Episode 3 et 4

couv21521488

Résumé épisode 3 : La ligue au pays des merveilles

« La Ligue des ténèbres échoue dans un nouveau monde, qui rappelle immédiatement à Sam Alice au pays des merveilles. Coincés dans cet univers où ils font d’étranges rencontres, ils doivent maintenant trouver de quoi faire repartir la machine. Pour cela, peut-être suffit-il de suivre le lapin blanc… »

couv35854160

Résumé épisode 4 : Reines de l’ordre, Rois du chaos

« La Ligue atterrit dans un nouvel univers, bien différent du précédent : Sinik, cité souterraine dominée par un gouvernement totalitaire. Dès leur arrivée, les choses tournent mal et ils sont capturés, hommes et femmes sont séparés. Ginger parvient à inverser le rapport de forces en les faisant passer, elle et Samantha, pour des Gardiennes, représentantes des Reines et redoutées par tous les habitants de Sinik. Comment parviendront-elles à les retrouver, tout en maintenant la mascarade ? »

Mon avis

Allez hop ! Troisième et quatrième volets de la série. On entre dans le vif du sujet. Si les deux premiers épisodes mettaient l’intrigue en route et présentaient les personnages, ici place à l’aventure ! A la fin du deuxième épisode, nos quatre amis utilisent par mégarde une machine à voyager entre les mondes plutôt qu’une machine d’invisibilité, aïe aïe aïe mais où ont-ils donc atterris ? Au pays des merveilles il me semble ! Le chemin pavé de briques jaunes m’a beaucoup fait penser au magicien d’Oz, j’ai beaucoup aimé l’idée ! Ils n’ont pas le choix que d’avancer pour trouver de l’essence et prendre vite la fuite ! Mais le Pays des Merveille recèle de clins d’œil à notre Londres Victorien : Sherlock Holmes, Jack l’Éventreur… de fugaces apparitions qui feront la joie des lecteurs et amateurs du genre ! D’autant que notre fameuse chenille qui détient la sagesse et les réponses repose sur un immense champignon de fer et possède une élocution un peu douteuse… Comment vont-ils sortir de là ?

Cet épisode est de loin mon favoris, j’ai une passion énorme pour le conte de Lewis Carroll, cette histoire est remplie de bizarreries et de folies, tout cela mélangé aux codes steampunk du Londres Victorien, c’est juste tous les ingrédients réunies pour une somptueuse recette ! Elle m’a régalé !

Apparemment ils s’en sont sortis indemnes du Pays des Merveille ! Dans le quatrième volet ils atterrissent dans un monde aseptisé, maculé de blanc et dont les citoyens ne plaisantent pas avec la menace que représente les douze reines ! Aussi, nos deux amies Sam et Ginger vont se faire passer pour leurs gardiennes afin d’échapper à leurs tortionnaires… Mais où sont donc Tom et le professeur Nutter ? J’ai eu une immense pensée pour la cour des Miracles (représentée chez Disney dans Le bossu de Notre-Dame) dans cet épisode, c’est la première fois que je vois cette référence dans un roman ! Une grande surprise ! Un vrai plaisir ! Et puis Sinik… cela représente bien les personnages évoluant là-bas 😉

Cependant ce monde-là a moins titillé ma curiosité, on est davantage, à mon sens, dans une atmosphère SF. Cela dépasse d’ailleurs notre ligue des ténèbres peu habituée aux gadgets high tech ! Mais l’ambiance SF n’est pas ce dont je raffole le plus ! Je passe mon tour sur cet épisode mais j’attends quand même la suite en trépignant d’impatience !

Episode 5 et 6

Résumé épisode 5 : Dans l’antre d’Ishbehel

« À peine arrivés dans un nouvel univers, la Ligue est confrontée aux prêtresses d’un culte maléfique : Ishbehel. Parvenant à les mettre en déroute et à libérer un village, le professeur, Tom et Ginger concoctent alors l’un de ces plans dont ils ont le secret : défier les servants d’Ishbehel. »

Résumé épisode 6 : La revanche d’Ishbehel

« Six mois se sont écoulés depuis que la Ligue des ténèbres a défait les servants d’Ishbehel et s’est installée dans la Citadelle. Tom et Ginger pensent au trône impérial tandis que le professeur travaille à la machine. Leur tranquillité est troublée par une série de séismes, qui ne cessent de prendre et de l’ampleur, et par une mystérieuse menace à l’est. »

Mon avis

Dans ces deux épisodes, nous accompagnons nos quatre comparses dans le royaume d’Ishbehel. Un monde où les habitants ont été assujettis aux prêtres d’Ishbehel, un Dieu aux allures de monstres. Fidèles à eux-mêmes, la Ligue souhaite prendre le pouvoir et réussit à faire fuir les prêtres. Jusqu’à ce qu’ils reviennent, accompagnés de leur Dieu dévastateur. Tout cela grâce à la maladresse de Samantha.

L’intrigue est toujours prenante, nous voyageons dans un monde insolite qui ressemble beaucoup au nôtre, et les personnages continuent de nous divertir ! Le professeur Nutter ne manque d’originalité concernant la création de ses armes et notre couple Tom et Ginger, ne manque pas d’ambition !

J’aime beaucoup les différents mondes que créé l’auteure bien que le côté steampunk m’ai un peu manqué ici, je suis un peu nostalgique de Londres ! Le schéma de l’intrigue est un peu identique à celui de l’épisode précédant, j’aurais aimé davantage de folies cependant 😛

Malgré cela, il n’en reste pas moins que le feuilleton est dynamique et divertissant. La plume de cette auteure est addictive et il me tarde de lire les prochains épisodes !

Un coup de cœur pour moi ! 

PS : Bravo pour les illustrations ! On imaginerait très bien cette saga en BD 😀

5_coeurs

  4 Responses to “La ligue des ténèbres – Catherine Loiseau”

  1. ça à l’air vraiment sympa cette série, en plus j’aime beaucoup le steampunk 🙂 Je le note

  2. Ça m’a beaucoup plu également, c’est frais et plein d’humour. Je lirai avec plaisir la suite 🙂

  3. Je suis bien d’accord avec toi! On s’intègre très bien a l’histoire et l’univers est mené et maitrisé à merveille 🙂

  4. […] – L’Ultramonde, tome 1 : Les trois pierres du Fâark, Stéphane Tamaillon. – La Ligue des Ténèbres, Catherine […]

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)

sed amet, dictum tristique mattis Lorem neque. et, suscipit eget Nullam dolor