Ecrit par l’auteur britannique C.J. Cooper. Publié aux éditions Préludes le 10 février 2016.

Merci aux éditions Préludes pour cette lecture !

Résumé

« Pour vaincre sa phobie de l’avion, Sara a recours à l’hypnose. Mais au fil des séances, elle est victime d’hallucinations de plus en plus terrifiantes. Pour comprendre ce qui lui arrive, elle doit se lancer dans une quête d’identité. »

Mon avis

J’étais curieuse de découvrir ce roman mais la déception a été assez grande.

L’intrigue était pourtant très intéressante : l’hypnose et la manipulation avait tout pour plaire aux lecteurs avides de thriller et de situations embarrassantes. Quoi de pire que d’agir au gré et aux envie d’une personne sans en être absolument consciente ? Le résumé est alléchant et on s’attend à une histoire prenante. Malheureusement, le choix narratif m’a laissé de marbre et en marge de l’histoire.

L’auteur utilise un procédé journalistique pour raconter son récit. On comprend que les personnages gravitent autour d’un écrivain, l’histoire se situe quelques mois après les faits. Celui-ci n’intervient pas directement et on ne sait pas quelles questions il pose mais les personnages y répondent en les reformulant donc la compréhension ne pose pas de problèmes majeurs. Parmis les personnages nous avons évidemment Sara mais également des proches à elle : Nick, son ex petit-ami, sa sœur Charlotte et son fiancé Tim (le frère de Stephen, l’hypnotiseur en question 😉 ), son amie Caroline et des collègues à Sara. Plusieurs lettres de Stephen ponctuent le récit pour comprendre son propre point de vue. En soi, le procédé d’écriture aurait été intéressant si les interventions n’avaient pas été si courtes. Je n’ai vraiment pas réussi à rentrer dans l’histoire à cause de ça, à peine entrevoit-on un fait intéressant qu’on change de personnage. Du coup, aucune empathie pour quiconque et le fil du récit de plus en plus perdu !

J’ai failli abandonner ma lecture, ce qui est rare, parce qu’au bout du compte, l’intrigue ne m’intéressait plus. Je ne vous parlerais que très peu des « hallucinations » car elles sont très peu étayées, je n’ai eu aucun frisson.

Déception donc pour ce roman pourtant prometteur. Je n’abandonne pas l’idée de lire d’autres romans de l’auteur car l’idée était très bonne. J’espère pouvoir lire d’autres thrillers de lui plus palpitants 🙂 Un auteur à suivre !

0_coeurs