Juil 112016
 

Ecrit par l’auteure française Silène Edgar. Publié aux éditions Bragelonne le 17 septembre 2014.

Achat lors de la #GrosseOP des soldes chez Bragelonne

Résumé

« Le jour, Gwen est une personne tout ce qu’il y a de plus ordinaire : elle a un emploi précaire à la bibliothèque de la ville, un mari aimant et deux beaux enfants. Mais chaque nuit, elle est fée et travaille à la BAKF, la Brigade anti-kidnapping de fées. Et justement, de récentes disparitions leur donnent du fil à retordre… Avec son coéquipier et ami Arthur, elle va vite découvrir que cette nouvelle affaire pourrait être plus sensible que prévu. Pourtant, si dangereuse que soit cette nouvelle enquête, ce n’est qu’une épine parmi d’autres dans le pied de Gwen. Car au prochain solstice, elle va devoir faire un choix : rester humaine avec son mari et ses enfants, ou abandonner son ancienne existence et devenir fée pour toujours aux côtés d’Arthur… »

Mon avis

J’étais curieuse de découvrir ce roman déjà parce que la couverture est vraiment sublime, mais aussi parce que le thème abordé me plait beaucoup ! Etant bretonne, la communauté du Petit Peuple m’intéresse et connaissant la forêt de Paimpont (Brocéliande) l’intrigue me paraissait très intéressante !

Malheureusement j’ai un petit peu déchanté lors de ma lecture. J’ai trouvé que l’intrigue n’était pas assez creusée. Nous assistons à la disparition de fées, une enquête que mène Gwen et Arthur au sein de la BAKF, la brigade anti-kidnapping de fées. Tous deux sont des « demis », humains la journée et fée dès qu’ils rêvent. L’enquête est intéressante mais au vue du contexte si riche cela aurait mérité des éléments supplémentaires pour nous faire voyager un peu plus dans cet univers. D’autres petites créatures tels que les farfadets sont présents mais pas assez à mon sens.

La deuxième intrigue du roman concerne le choix que doit faire les demis lors du solstice : être fée pour l’éternité et oublier totalement la vie d’humain ou rester humain et ne plus avoir conscience de l’existence de ce petit monde. Gwen et Arthur s’apprécient beaucoup mais tous deux sont mariés avec des enfants. Le choix est très dure car en restant auprès de leur famille ils devront renoncer l’un à l’autre définitivement. La psychologie des personnages est bien développée en ce qui concerne ce point de l’histoire.

Les deux protagonistes de l’histoire ne m’ont pas ému plus que cela, je pense que l’histoire était trop courte pour moi pour que je puisse m’attacher à eux. Leurs interrogations personnelles prennent beaucoup de place, ce qui est normal vu que c’est la trame de fond mais on tourne un peu autour du pot, j’ai trouvé certains passages un peu rébarbatifs.

L’histoire se lit facilement, on voit le travail qu’a accompli l’auteur pour nous offrir ce récit. Malheureusement encore une fois, les jeux de mots autour des « fée » (ex: féelure) m’ont un peu agacé au fil des pages. Cela alourdit le texte et lui fait perdre son caractère comique. Je pense néanmoins que cette histoire ne manquera pas de trouver son public auprès des amateurs de fantastique.

2_coeurs

Silène Edgar

Forêt de Brocéliande

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)