Ecrit par l’auteur français Simon J-Paul. Publié aux éditions IKOR le 23 février 2015

Un immense merci pour ce partenariat et pour m’avoir permis de découvrir cet auteur prometteur

Résumé

« En France, Damian Gregor vit les premiers jours de ce qui semble être la fin du monde. Assis devant sa télévision, il écoute les médias parler d’une maladie étrange : les morts reviennent à la vie et attaquent les vivants.
Jour après jour, Damian fera face à cette pandémie d’une ampleur sans précédent. Accompagné par son ami, il sera confronté à des dangers repoussant sans cesse les limites de son imagination.
Au cours de son périple, il rencontrera de nouveaux compagnons, mais aussi des ennemis ; il comprendra que les zombies ne sont pas la seule menace qu’il devra affronter »

Mon avis

Voilà une superbe découverte dans le genre du fantastique ! Je ne lis que rarement des histoires avec des zombies et celle-ci j’ai adoré ! Le fait peut-être qu’elle se déroule en France ! On s’immerge complètement dans des décors qui nous semblent familiers et auprès de personnages qui pourraient être nos amis, les membres de notre famille…

L’intrigue est mise en place dès le premier chapitre. Notre jeune anti-héros Damian Gregor constate les premières morts en direct à la télévision et sait au fond de lui qu’il s’agit de bien plus qu’une simple maladie. Alors que les médias cherchent à étouffer les réelles circonstances de cette pandémie, lui essaiera de convaincre ses amis que les zombies existent vraiment. Petit à petit, l’hécatombe est là : des milliers de morts ressuscités envahissent les rues et dévorent tout être vivant possédant un cœur qui palpite encore. L’histoire s’enchaîne très vite et le périple de Damian et Tony son meilleur ami va se transformer en course contre la montre mort.

Les zombies sont certes la menace majeure qui plane dans ce roman mais d’autres thèmes sont abordés. La survie de l’espèce humaine se fait parfois à défaut de grandes valeurs, ainsi des clans vont naître et les humains vont aussi devoir s’entre-tuer pour survivre. La menace « zombiesque » n’est ainsi pas la seule qu’en effet ils devront affronter. Une citation m’est ainsi venue à l’esprit : « homo homini lupus est », l’homme est un loup pour l’homme… 

Les personnages ont vraiment été imaginés à notre image à tous. Damian n’est pas un héros, il est timide, un peu peureux et n’est pas un grand guerrier. Cependant, sa force vient de sa volonté de protéger son groupe, de protéger les être humains des zombies mais aussi d’eux-même. J’ai beaucoup apprécié la façon dont il est dépeint car je pense que beaucoup d’entre nous réagiraient comme lui si nous devions être attaqué. Nous aurions peur, mais la nécessité de sauver ceux qui nous sont cher serait notre priorité.

Tony apporte ce qu’il manque dans beaucoup de romans : de l’humour noir ! C’est un procédé peu répandu, ou du moins auquel je n’est pas souvent été confronté. Malgré toute l’horreur décrite ici, on s’amuse de ses plaisanteries déplacées.

La plume de l’auteur est fluide et vraiment très agréable à lire. Il revisite le monde des morts-vivants à sa manière et de son point de vue. On repense forcément à la série the Walking Dead quand on le lit mais son interprétation des causes de cette pandémie se met progressivement en place de façon très personnelle. Il se distingue des autres romans/séries sur ce thème notamment dans l’évolution de ces créatures dont nous sommes horrifiés rien qu’à l’idée qu’elles puissent être dotées d’intelligence !

C’est principalement pour cette raison qu’il me tarde de découvrir la suite ! Si vous êtes impatients ne vous inquiétez pas ! La web-série existe sur le site Deadsdiary 

😉

Un joli coup de cœur pour moi !

5_coeurs

Pour le commander, c’est ICI 😀