Jan 092017
 

Ecrit par l’auteur Paul Clément. Roman auto-édité le 15 septembre 2016.


Résumé

« Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ?
Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond.
C’est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu’il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l’origine, il est loin de se douter de l’ampleur que les événements vont bientôt prendre. Et s’il creusait sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ? »


Mon avis

Ce roman est une vraie réussite, un page-turner mené avec brio par le jeune auteur Paul Clément. 

Nous faisons la rencontre de Fred, époux de Renée et père de la petite Emma. Tous les trois vivent sereinement à la campagne, ils mènent une vie simple et heureuse à un détail près : le travail de Fred. Dès le départ nous avons affaire à un homme proche de la dépression, qui lutte pour faire bonne figure à la maison. Son patron est un tyran et en tant que banquier, les rendez-vous se succèdent du matin au soir, les problèmes des autres pleuvent dans son bureau et dégoulinent sur lui. Je me suis d’ailleurs demandé, imaginant la suite, comme un tel personnage allait bien pouvoir lutter contre une grave menace, lui qui apparaît d’emblée comme faible et peu sur de lui. 

Eh bien, Fred m’a surpris. Sa déroute est immense lorsque apparaissent des trous dans son jardin. Ils ne sont pas les seuls touchés mais personne ne s’inquiètent outre mesure. Les habitants et la police pensent à un groupe d’hommes, peut-être une secte, qui chercherait à semer le chaos dans la ville, d’une manière bien étrange cependant ! Fred lui y voit clairement des tombes. Il se voit déjà dedans, avec femme et enfant. Déjà faible psychologiquement, il devient paranoïaque et sa folie est vraiment entraînante. L’auteur à le don de nous faire ressentir les mêmes émotions que son personnage principal, nous avons donc beaucoup d’empathie pour lui malgré la folie qui l’accapare. 

Sa femme fuira avec sa fille chez ses parents, la folie de Fred devenant de plus en plus destructrice, non seulement pour lui mais aussi pour les autres. Sauf que c’est bien lui qui aura raison sur toute la ligne. Non, nous n’avons pas affaire à des terroristes, ou des membres d’une secte… Bien qu’il n’y ai pas de longueurs ni de temps-morts, l’histoire s’accélère drôlement à l’apparition des premiers cadavres. J’ai pris un plaisir fou et malsain à attendre les prochaines victimes ! 

Les protagonistes sont tous essentiels à l’histoire, pas de surplus ou d’ajouts inutiles. Fred à un profil psychologique extrêmement bien travaillé, on arrive à se glisser dans ses pensées, à s’imaginer à sa place. De plus, la fin est exactement celle qu’il fallait. Je craignais de tomber sur un happy-end un peu trop facile mais non, nous sommes au juste milieu entre paix et déclin. D’autant que l’auteur n’hésite pas à supprimer certains personnages principaux, ce doit être dur pour un auteur de ne pas sauver tout le monde !! Le suspens est donc omniprésent, tout comme l’horreur de la situation. Les fossoyeurs m’ont fait froid dans le dos, je me suis gardé cette histoire pour le soir et l’ambiance glauque et flippante était au rendez-vous ! 

Je n’ai pas encore lu le premier roman de l’auteur : Les décharnés, mais je pense vite rétablir cette erreur ! C’est une plume de talent que je découvre là, qui renforce mon goût pour la lecture Z. Un très beau coup de cœur, pour un histoire qui sort des sentiers battus ! De plus, les illustrations nous immergent encore davantage dans l’histoire, c’est une très bonne idée !

A découvrir aussi, le site de l’auteur, dédié à la culture zombie : MyZombieCulture

  One Response to “Creuse la mort – Paul Clément”

  1. Une plongée dans la folie… J’aime ça ! Je le note dans ma wishlist, merci =)

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(obligatoire)

(obligatoire)